Paris.fr
Accueil

Kuroko’s Basket T.1 de Tadatoshi Fujimaki

12 Sep

Kuroko's basket 1

Série phénomène au Japon, Kuroko’s Basket raconte l’histoire de Tetsuya Kuroko, un jeune homme effacé qui intègre un nouveau lycée : le lycée Seirin. Désirant s’inscrire dans le club de basket, il fait la rencontre de Taïga Kagami, un joueur japonais talentueux ayant été formé aux Etats-Unis. Intrigué par l’attitude de Kuroko, ce dernier le défie dans un match en 1 contre 1 et gagne sans problème la rencontre. En effet, Kuroko ne sait ni dribbler ni marquer ! C’est ainsi que commence leur amitié : Kuroko, convaincu par le talent de Kagami, lui promet de devenir son « ombre » afin de le hisser au sommet du basket japonais.

 

C’est lors d’un match amical que Kuroko montre réellement ce dont il est capable : c’est un génie de la passe dont l’acuité visuelle exceptionnelle lui permet de savoir où sont placés ses coéquipiers et à quel moment leur donner la balle pour prendre l’avantage sur l’adversaire. Il a en outre des talents de prestidigitateur : sa discrétion le rend invisible aux yeux de ses adversaires ce qui lui permet de leurs subtiliser la balle au moment où ils ne s’y attendent pas ou encore de percer la défense adverse avec ses passes fulgurantes. Kuroko n’est autre que l’ancien fameux « joueur fantôme » de la légendaire équipe du collège Teikô !

En effet, lorsqu’il était au collège, Kuroko faisait partie de l’équipe invaincue de Teikô qui comptait en son sein cinq génies connus sous le nom de « Génération Miracle ». Ces cinq génies respectaient un sixième joueur qu’ils considéraient également comme un génie et qui n’apparaissait sur aucune feuille de match, d’où son surnom de « joueur fantôme » : Kuroko ! A la fin de leur scolarité, les joueurs de la « Génération Miracle » se séparèrent pour rejoindre chacun de leur côté des équipes de basket de lycées renommés.

Kuroko, aidé de Kagami, espère faire de sa nouvelle équipe, la meilleure équipe lycéenne de basket du Japon et a aussi pour ambition secrète de vaincre ses anciens coéquipiers afin de leur prouver que le plaisir de jouer est plus important que celui de gagner à tout prix.

Kuroko's basket 2

 

Se classant en 2012 à la deuxième place des meilleures ventes derrière One Piece au Japon avec près de 8 millions d’exemplaires vendus, Kuroko’s Basket est un manga captivant sur le basket, sport qui a gagné ses lettres de noblesse au Japon grâce au célèbre manga Slam Dunk de Takeshi Inoue. Offrant son lot de matches endiablés, ce manga vaut surtout le détour pour son large éventail de personnages charismatiques.

Les héros comme les personnages secondaires sont tous plus attachants les uns que les autres, et pour une fois dans un manga de sport, les personnages féminins ont un rôle capital (souvent coach) et apportent beaucoup d’humour notamment pendant les phases de préparation des matches.

L’une des originalités de cette série est de ne pas donner la vedette à un héros classique de manga de sport, c’est-à-dire un attaquant à forte personnalité qui grâce à ses capacités physiques hors du commun hisse son équipe au sommet. Bien au contraire dans ce manga, le principal protagoniste est un personnage effacé, qui ne sait ni dribbler, ni marquer et dont le seul talent est son jeu de passe. Son talent n’a de valeur qu’au service des autres et c’est par son altruisme, sa discrétion et son amour pour le basket qu’il s’impose auprès de ses coéquipiers et dans le cœur des lecteurs.

L’autre personnage fort du manga est Kagami : son amitié et sa complicité avec Kuroko sont un des piliers de l’intrigue. Au contact de Kuroko, Kagami comprend qu’il ne doit pas compter que sur son talent d’attaquant mais qu’il doit apprendre à faire confiance aux membres de son équipe. A la suite d’une lourde défaite face à l’équipe de Tôô Gakuen, il acquiert un véritable esprit d’équipe et désormais le plus important pour lui n’est plus d’être le meilleur joueur de basket du Japon mais de gagner le titre de la Winter Cup aux cotés de ses amis et coéquipiers.

Kagami

En dehors des deux héros, le principal intérêt de ce manga est de découvrir au fil des tomes les anciens coéquipiers de Kuroko : les légendaires membres de la « Génération Miracle ». Chacun étant le meilleur dans le poste qu’il occupe : Ryôta Kise, ailier fort est capable de copier les mouvements de ses adversaires ; Shintarô Midorima, arrière est un expert des tirs à trois points ; Daiki Aomine, ailier fort est un spécialiste du dribble ; Atsuki Murasakibara, pivot est un expert du contre et enfin Seijûrô Akashi, ancien capitaine de la « Génération Miracle » est un meneur né et un fin stratège. En les affrontant à tour de rôle et en gagnant Kuroko espère redonner à ses anciens coéquipiers le plaisir de jouer, car la plupart d’entre eux, à force de gagner sans peine, ont fini par détester ce sport.

Bien sûr, l’intérêt de Kuroko’s Basket ne se résume pas seulement à l’attrait de ses personnages : les phases de jeu sont captivantes. Les matches sont toujours très serrés et la tension ne se relâche qu’au dernier coup de buzzer. Chaque match possède son lot d’actions spectaculaires : les dunks, les alley-hoop, les tirs à trois points, les passes sidérantes et autres contre-attaques explosives s’enchaînent sans répit jusqu’à la fin de la partie pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Bien dessiné et plein d’humour, ce manga passionnant séduira aussi bien les passionnés de basket que les néophytes. Bien que le manga se soit achevés en septembre 2014 avec 30 tomes, Kuroko’s Basket n’a rien perdu de sa popularité au Japon grâce à une série animée de très bonne facture dont la saison 1 est disponible en DVD dans nos contrées.

kuroko-basket-anime-visual-1

Vous pouvez retrouver ce manga dans les bibliothèques parisiennes.

Share

No comments yet

Leave a Reply