Paris.fr
Accueil

Mois Mitsuru Adachi : Rough t.1

15 Jul

Rough t.1

Keisuke Yamato a intégré le club de natation du lycée privé Eisen, où il est interne. Arrivé 3e au 100m nage libre lors du championnat national des collèges, il vise la première place en brasse, évitant la confrontation avec Yûji Serizawa, le meilleur en nage libre. Son but est ainsi d’obtenir de bons résultats sans trop d’efforts. Il rencontre à la piscine une étrange jeune fille, Ami Ninomiya, qui le traite d’assassin.

Elle semble le détester au plus haut point. Leurs deux familles sont en concurrence dans le domaine de la pâtisserie. Le grand-père de Yamato aurait plagié une création du grand-père de Ninomiya, plongeant ce dernier dans de graves difficultés financières. Ninomiya se serait alors acharné à trouver de nouvelles recettes, y laissant sa santé, et mourant d’épuisement. Depuis, bien que la deuxième génération ne se fasse pas le guerre, Ami Ninomiya affiche ouvertement son hostilité envers Keisuke Yamato. Dans le même temps, Seki, 3e dan de karate, et membre du club de basket, décide soudainement de s’inscrire au club de natation, et de devenir champion de crawl. Yamato, s’il veut être transféré en section brasse, doit l’entraîner et en faire un champion. Seki serait-il tombé amoureux de Ninomiya, comme une grand partie des lycéens ?

Shônen sportif autour de la natation, « Rough » (qui signifie, brouillon, ou situation difficile) est un manga qui allie sport, compétition, et humour. Le héros opte, dans un premier temps, pour la facilité, plutôt que de s’entraîner. Adachi y développe un rapport conflictuel entre Yamato et Ninomiya, qui héritent de l’opposition de leurs deux familles. Sans être un « Roméo et Juliette » moderne, on retrouve quelques éléments qui y font penser. Comme bien souvent dans les oeuvres de Mitsuru Adachi, le héros doit faire ses preuves face à l’héroïne, et dépasser le clivage initial.

 

Un manga en 12 tomes à découvrir dans les bibliothèques parisiennes.

Share

No comments yet

Leave a Reply