Paris.fr
Accueil

Mois Naoki Urusawa : 20th century boys

29 Jun

20th_01

Commencée par l’auteur peu de temps avant la conclusion de Monster, 20th century boys est un thriller mâtiné de science-fiction d’une très grande maestria. Il faut dire que Naoki Urasawa sait où il va depuis les premières pages de son manga. Ainsi, un petit détail qui nous semble souvent insignifiant prendra son importance plusieurs tomes après…

Mais avant d’aller plus loin, de quoi parle ce manga ? 1997 – Kenji tient un convini (il s’agit en fait de l’ancien magasin de spiritueux de sa famille qu’il a transformé en superette) tout en s’occupant de Kanna, le bébé de sa sœur qu’elle lui a laissé peu après sa naissance sans aucune explication. Kenji a oublié ou abandonné ses rêves (devenir le sauveur de l’humanité avec son groupe d’amis ou plus tard devenir un guitariste de rock et remplir le Budokan, une salle de 5000 places). Kenji croise encore de temps en temps ses amis d’enfance mais leurs liens se sont distendus. Or le décès de Donkey et surtout la lettre qu’il a envoyé à Kenji juste avant de mourir vont amener ce dernier à remettre en cause la version officielle : Donkey ne se serait pas suicidé mais aurait été assassiné. Pour découvrir par qui et surtout pourquoi, Kenji enquête. Et rapidement il croise un symbole qui l’amène à se replonger dans ses souvenirs d’enfance. En effet, ce symbole était celui que Kenji et son groupe d’amis utilisait enfants. Il semble qu’il ait été récupéré par une secte dont le gourou se fait appeler Ami…

ami

Ami

logo-ami

 

 

 

 

 

 

 

Jonglant entre plusieurs époques (1969, 1997, 2000, 2014 ou encore 2017) développant une galerie de personnages impressionnantes, multipliant les références à la culture des années 60 et 70 (le titre du manga en étant l’exemple le plus flagrant puisque il reprend le nom d’une chanson d’un groupe de rock de l’époque : les T-rex), brassant de très nombreuses thématiques (conquête spatiale, religion, amitié, monde post-apocalyptique, dictature, etc.), 20th century boys est un titre d’une grande richesse.

 

kenji-jeune

Kenji enfant

kenji-adulte

Kenji adulte

 

 

 

 

 

 

 

 

Son dessin réaliste et détaillé est toujours très lisible, les personnages sont toujours facilement identifiables et ce quelque soit leur âge. L’histoire accroche tout de suite le lecteur et le rythme de la narration avec ses flashbacks, ses rebondissements et son suspens le tient en haleine jusqu’au bout.

En bref, du très grand Urasawa et un thriller extraordinaire !

Série en 22 tomes à découvrir dans les bibliothèques parisiennes

Et pour prolonger l’aventure (et avoir certaines réponses) : 21st century boys, un petit diptyque en forme de conclusion.

Share

No comments yet

Leave a Reply