Paris.fr
Accueil
Archive | Non classé RSS feed for this section

Mes moments de Port’âge à travers Instagram

4 Jun

De par l’essence même de la mission, les volontaires du service civique sont amenés à beaucoup se déplacer, pas seulement dans l’arrondissement où ils sont nommés mais aussi dans tout Paris lors de réunion ou de formation.

En bonne photo addict j’ai pris plusieurs photos pendant mes 7 mois de Port’âge et j’aimerais les partager avec vous.

Il ne fait pas toujours beau lorsque l’on doit aller en réunion mais au moins il y a le bus.

1

Une de mes bénéficiaires habite un peu loin de la bibliothèque mais au moins je passe près du métro Parmentier.

2

Certains de mes bénéficiaires ont besoin de livres en gros caractères et nous n’en avons pas à la bibliothèque, alors je vais me fournir dans le 12e arrondissement.

3

Quand on se rencontre entre porteurs c’est dans le Marais, près de l’église Saint-Paul.

4

Et parfois on se retrouve aussi dans d’autres bibliothèques, par exemple à la bibliothèque Marguerite Duras.

5

Le onzième arrondissement est vraiment plein de trésors avec ses immeubles impressionnants.

6

Et puis il y a quelques semaines nous avons été invités à l’hôtel de ville de Paris par la maire de Paris Anne Hidalgo.

7

Elle était même présente pour nous remercier de notre engagement et de celui des jeunes en contrats d’avenir.

8

Et enfin pour finir, les réalisations de ma bénéficiaire la plus âgée. Elle a 103 ans et a traversé la première guerre mondiale dont elle conserve un souvenir : un éclat d’obus dans la jambe qui fait sonner les portiques des aéroports. Elle lit et elle fait des petits chats en crochet.

9

Et oui le port’âge c’est aussi ça ! 🙂

Priscillia, volontaire à la bibliothèque Parmentier.

Non à l’involontaire du service civique

26 Feb

Un petit article « coup de gueule » écrit au fil du clavier et de la toile, veuillez en excuser la médiocre rédaction et organisation.

Il y a quelques mois, F. Hollande a entamé une campagne de publicité pour le service civique.

Quelques conséquences :
– On ne dira plus à la / au jeune volontaire « ah bon, je croyais qu’on avait supprimé le service militaire » ?
– Les médias ont redécouvert ce service social pourtant existant depuis cinq ans.
– Les contrats de douze mois ont été supprimés et l’indemnisation des frais de transport légèrement diminuée.

Passe encore ; mais à la question « faut-il rendre le service civique obligatoire ? » Je dis NON, et  suis loin d’être la seule. Désolée pour la première partie un peu rébarbative qui suit :

I – QUELQUES DEFINITIONS

Définition tirée du Lexis (Larousse) de 2009 , sous-entrée

  • Volontaire : du latin voluntarius, 1361. 1. Qui se fait de pure volonté, sans contrainte. 2. Qui agit de sa propre volonté, sans contrainte. 3. Se dit de ce qui manifeste une volonté ferme, de ce qui traduit la volonté.

Du Gaffiot abrégé de1989 :

  •  Voluntarius, a um. Volontaire, qui agit librement, volontairement. Ne pas confondre avec Volo, volonis, volones, volonum (velle) : esclaves rachetés aux frais du trésor public et enrôlés dans l’armée : volontaires.

De la fiche « Définition: bénévolat, volontariat, salariat », 2006 (http://www.francebenevolat.org/):

  • Volontariat :

1- Il n’y a pas, pour le moment, de définition juridique générale etglobale du volontariat, mais des définitions propres à certainessituations réglées par des textes spécifiques.
Les statuts quiconcernent plus particulièrement les associations sont :
– le volontariat de solidarité internationale initialement prévupar le décret n°94-95 du 30 janvier 1995 et récemmentmodifié par la loi du 23/2/2005- le volontariat civil de cohésion sociale et de solidaritéinstitué par la loi n°2000-1159 du 14 mars 2000, et sesdécrets d’application,inscrit dans le code du service national ;
– le volontariat associatif institué par la loi 2006-586 du 23mai 2006 ;
le service civil volontaire institué par la loi 2006-396 du 31mars 2006 pour l’égalité des chances;
– le volontariat des sapeurs-pompiers, inscrit dans le codegénéral des collectivités territoriales (loi n°96-370 du 3 mai1996 et loi n° 2002-276 du 27 février 2002).
2- Le volontariat se situe entre le salariat et le bénévolat auxquels ilemprunte certaines formes. Ce caractère « mixte » explique qu’iln’y a pas de volontariat sans texte (loi ou décret) qui détermineses conditions d’exercice.S’il n’y a pas de définition globale etexplicite du volontariat, l’âge du volontaire peut varier selon lesformules (18 à 28 ans pour le volontariat civil de la loi de 2000 ;personnes majeures pour le volontariat de solidarité internationaledu décret de 1995 ; personnes de plus de 16 ans pour le volontariatassociatif ; de 16 à 25 ans pour le service civil volontaire), mais descaractéristiques communes se dégagent des différents statutsparticuliers.

3- En effet, le volontariat se situe entre droit privé et droit public,ce dernier ayant un caractère plus ou moins marqué selon les cas. Ilpoursuit toujours un but d’intérêt général (sécurité,coopération,cohésion sociale, …) et s’exerce (sauf exception pour l’étranger)uniquement dans des organismes sans but lucratif (collectivitéspubliques, associations, ONG, …).De plus, le volontariat suppose toujours autorisation administrative,parfois double ou même triple : agrément de l’activité donnant lieu àvolontariat, agrément ou conventionnement de la structure,agrément du volontaire.Enfin, le volontaire peut être placé directement sous l’autorité del’Etat, même lorsqu’il travaille dans le cadre d’une association (casdu volontariat civil de la loi de 2000). En toute hypothèse, les textesofficiels fournissent les principaux éléments obligatoires du statut duvolontaire :principe d’une indemnité, couverture sociale,obligationde formation, durée maximum de la relation…

 

  • Du Rapport de groupe de travail portant sur la défense service civique (Commission Armée-Jeunesse 2011-2012)

2005. Les banlieues s’embrasent. Le Président de la République déclare alors : « le devoir de la République c’est d’offrir partout et à chacun les mêmes chances… Nous le savons bien, les discriminations sapent les fondements mêmes de notre République. .. Pour mieux aider les jeunes en difficulté à aller vers l’emploi, j’ai décidé de créer un service civil volontaire associant accompagnement et formation. Il concernera 50 000 jeunes en 2007.

Il n’est guère étonnant que, suite aux attentats de janvier dernier, les tentations du « Patriot Act à la française » et de la remise au goût du jour du service militaire se firent de nouveau sentir.

II – UN RESSENTI

Chers consœurs et confrères (ex-)volontaires,

Vous avez entendu parler comme moi, de ces cas heureusement exceptionnels, de jeunes engagés qui l’étaient bel et bien sur le papier mais absolument pas sur le terrain. Ce cas d’école qui résonn(er)a aux oreilles des volontaires du service Port’âge des bibliothèques de Paris : X vaquait à ses propres occupations lors de ses heures de travail, négligeant ainsi des personnes âgées, parfois mal/non-voyantes dont la lecture de livres imprimés et audio constituait l’une des seules distractions gratuites et disponibles. Suite à de nombreuses plaintes, le contrat de X fut cassé.

Cas moins rares, des jeunes poussés par leurs parents à « faire un petit job », un mi-temps, pourquoi pas un service civique ? Ceux-ci n’auront aucun zèle pour leur mission, portant ainsi préjudice à l’image et la qualité du service civil.

Nous « faisons dans le social ». Et donc, malgré les recommandations professionnelles, nous nous rapprochons affectivement de (quelques-uns de) nos bénéficiaires, qui plus encore que de livres, ont besoin de compagnie, d’écoute, bref de chaleur humaine. Les spots sur la « Journée de la Solitude » ne manquent pas de le rappeler sur les grandes chaînes une fois par an.

Chers lectrices et lecteurs, vous êtes tous concernés.

Voudriez-vous qu’un proche ou que vous-même, en situation de handicap ou de détresse, ait affaire à un(e) jeune qui n’en a rien à faire de sa mission, pestant tout bas contre la basse rémunération d’une besogne qu’elle ou il exècre ?

Il se fait tard et je me dois de conclure ; ne cédons pas aux peurs et crispations actuelles dans la précipitation. Ce serait dommageable sur le long terme, et à grande échelle. NON AU CARACTERE OBLIGATOIRE DU SERVICE CIVIQUE.

Ex-Volontairement Vôtre,
Anaïs THIBAULT – Duna.

BONNE ANNEE 2013 AUX BENEFICIAIRES DU PORT’ÂGE

11 Jan

Nous vous souhaitons une bonne année 2013, du bonheur, la santé et des moments conviviaux avec les volontaires du service civique !

Le service du Port’âge se renforce avec les arrivées de David à Oscar Wilde, de Thomas à Andrée Chedid, et le renfort de Juliette auprès de Salwa à la bibliothèque Porte-Montmartre.

Cette année, nous espérons partager encore plus de livres, de films, de disques, mais surtout des liens privilégiés avec les bénéficiaires. Après les rencontres-lecture  de contes de Noël des porteurs de la bibliothèque Andrée Chedid dans une maison de retraite, nous espérons que d’autres initiatives de ce genre pourront se développer. N’hésitez pas à nous en proposer !

Bienvenue sur le blog Port’âge !

31 Jul

Port’âge est le service de portage de livres à domicile mis en place par les bibliothèques de la Ville de Paris.

Ce blog a été conçu pour vous faire découvrir et partager l’expérience des volontaires du service civique, de leurs tuteurs, et évidemment des bénéficiaires du service.

La rubrique Goûts et couleurs vous plongera dans les lectures de parisiens, invisibles et vénérables… Des lecteurs avant tout exigeants et passionnés !

Avec les Tranches de vie, entrez quelques instants dans notre quotidien, que l’on soit  volontaire, bénéficiaire ou tuteur en bibliothèque. Nous y partagerons des moments d’échanges précieux, de joie et de peine parfois.

Le service en trois clics ?

Volontaires ! vous fera découvrir… les porteurs (nous !) dans des interviews…  funky !

Le Port’âge c’est …, vous donnera accès à toutes les informations concernant le service.

Les bibliothèques ? Vous y consulterez la liste des bibliothèques (!) du réseau proposant le service.

Pour suivre l’actualité du Port’âge, et plus généralement vous informer sur le handicap et la vieillesse, visitez (et « likez » si affinités…) le Facebook du Port’âge en aperçu sur ce blog.

Nous attendons avec impatience votre ressenti, alors n’hésitez pas à commenter nos articles !

Les Harry Porteurs