Paris.fr
Accueil

Une bouche sans personne

16 Aug

Attention, pépite !

Unune bouche sans personne, gilles marchande bouche sans personne est un premier roman remarquable, un roman qui laisse un souvenir prégnant une fois la dernière page lue, et qui diffuse et vous imprègne encore quelques jours, tant l’émotion y est intense sans jamais tomber dans l’excès de la démonstration.

Ce joli roman m’a été conseillé par une lectrice, qui a eu un coup de cœur pour ce titre, et m’en a si chaleureusement parlé que j’ai « rattrapé » cet oubli et l’ai commandé pour la bibliothèque.
Depuis, je l’ai lu, et j’ai percé le mystère de ce titre si intrigant. (Et ne comptez pas sur moi pour vous spoiler !)

[…]

Share

Olivier BOURDEAUT : en attendant…

29 Jul

en-attendant-bojanglesAprès le succès public et critique d’En attendant Bojangles (éditions Finitude), Victoire Berger-Perrin adapte et met en scène le roman d’Olivier Bourdeaut au Théâtre La Luna à Avignon : https://www.humanite.fr/offavignon-lamour-plus-fort-que-la-folie-639208

Réactions du principal intéressé, qui a découvert la pièce le 14 juillet dernier : http://culturebox.francetvinfo.fr/theatre/theatre-contemporain/avignon/coups-de-coeur/quand-l-auteur-de-en-attendant-bojangles-decouvre-son-best-seller-sur-scene-259671

En attendantle deuxième roman d’ Olivier Bourdeaut annoncé pour la rentrée littéraire de janvier !

 

Share

Onze finalistes pour le Prix Senghor du premier roman francophone et francophile

20 Jul

festival-francophonie-metissee

Le jury du Prix Senghor s’est réuni le 29 juin pour établir la sélection finale des titres parmi lesquels sera choisi celui qui remportera le 12ème Prix Senghor. Il sera remis le 29 septembre au Centre Wallonie-Bruxelles dans le cadre du Festival francophonie métissée (26 septembre-19 octobre)

Celui-là est mon frère / Marie Barthelet.  Buchet Chastel
Dans la forêt lointaine / Marie-Pierre BurtinKero
Désorientale / Negar Djavadi.  Liana Levi
Les hommes et toi / Selma Guettaf.  Apic
Le modèle / Manuel Capouet. Diagonale
Mon royaume pour une guitare / Kidi Bebey. Michel Lafon
Monsieur Origami / Jean-Marc Ceci. Gallimard
Rapatriés / Néhémy Pierre-Dahomey. Le Seuil
Le plongeur / Stéphane Larue. Le Quartanier
Saison des ruines / Bertrand Schmid. L’Age d’homme
La solitude des enfants sages / Martine Duquesne. La Cheminante
Quel sera le vainqueur ?  Faites-vous votre idée.

Lors de la soirée de remise du prix beaucoup de membres du jury seront présents. Autour d’une table ronde, ils expliqueront comment s’est effectuée la sélection et quels ont été leurs coups de cœur.

 

 

Share

Sélection du prix Stanislas 2017

10 Jul

10 premiers romans sont dans l’ultime sélection du prix Stanislas 2017 :

  • Olivier El Khoury, Surface de réparation (Noir sur Blanc)
  • Paul-Bernard Moracchini, La fuite (Buchet Chastel)
  • Jean-Baptiste Andrea, Ma Reine (L’Iconoclaste)
  • David Lopez, Fief (Seuil)
  • Cyril Dion, Imago (Actes Sud)
  • Sébastien Spitzer, Ces rêves qu’on piétine (L’Observatoire)
  • Emmanuel Brault, Les peaux rouges (Grasset)
  • Victor Pouchet, Pourquoi les oiseaux meurent (Finitude)
  • Pascale Lecosse, Mademoiselle, à la folie ! (La Martinière)
  • Thomas Flahaut, Ostwald (L’Olivier)

 

prix-Stanislas-2017

 

Le prix Stanislas Groupama-Le Livre sur la Place sera remis le 9 septembre prochain lors de la 39e édition du Livre sur la Place, à Nancy.

Créé en 2016, ce prix récompense un premier roman publié à la rentrée littéraire de septembre. Qui succèdera à Elodie Llorca, la lauréate 2016 pour La correction (Rivages) ?

 

Share

Le roman de l’été sera-t-il un premier roman ?

4 Jul

Suffit-il  que sa couverture fût jaune comme le soleil estival ?


Trois histoires se tressent pour former un roman … très romanesque.

Trois histoires de femmes que rien ne destine à se rencontrer.

Smita est Intouchable et vit en Inde, Giulia en Sicile et Sarah au Canada. Ce qui les lie ? Les cheveux que Smita offre à son dieu pour appuyer sa prière. Giulia les transforme en une très belle perruque que Sarah choisit. Elle lui redonne le goût de se battre contre un cancer qui a brisé sa vie.

Tout s’enchaîne, rien ne s’emmêle… un roman très bien peigné… quoi !

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-culture-de-la-matinale/laetitia-colombani-je-voulais-rendre-hommage-au-courage-des

Share

En avant-première, les premiers romans à paraître en août 2017

15 Jun

Des nouveaux auteurs  retiennent déjà  l’attention de la critique :

Quatre premiers romans paraîtront les 16 et 17 août 2017 :

fief

 

Lopez, David : « Fief », Editions du Seuil

Le quotidien d’une bande de jeunes dans la France d’aujourd’hui, entre  partie de cartes et joints de haschich : «  un véritable  voyage au bout de l’ennui…», selon l’auteur David Lopez.

la-fuite

 

Moracchini, Paul-Bernard : « La fuite », Editions  Buchet-Chastel

La retraite dans le maquis corse d’un homme aigri par la vie : une existence de trappeur sauvage et primitif.

 

les-fils-conducteursPoix, Guillaume : «  Les fils conducteurs », Editions Verticales

Les immondices au Ghana : un désastre écologique vu à travers le combat d’un photographe engagé.

 

 

encore-vivant

 

Souchon, Pierre : « Encore vivant », Editions du Rouergue

Un roman sur la folie : le narrateur maniacodépressif raconte sa rechute dans l’univers psychiatrique.

 

Le 23 août, vous pourrez aussi lire :

les-talons-rouges

 

Baecque de, Antoine : « Les talons rouges », Editions Stock

Un roman «gothique» de  vampires dans une famille aristocratique au temps de la Révolution française.

 

le-courage-quil-faut-aux-rivieres

 

Favier, Emmanuelle : « Le courage qu’il faut aux rivières », Editions Albin Michel

Un roman sur la condition peu enviable des femmes dans les Balkans mais Manushe, la paysanne « homme-femme » va progressivement s’éveiller à la sensualité.

 

les-liens-du-sang

 

Henrot, Errol : « Les liens du sang », Editions Le Dilettante

Un récit militant sur la condition animale.

 

le-presbytere

 

Monnier, Ariane : « Le presbytère », Editions  J.C Lattès

L’huis-clos étouffant d’une famille dominée par la figure inquiétante du père.

 

parmi-les-miens

 

Pons, Charlotte : « Parmi les miens », Editions Flammarion

L’aînée d’une fratrie s’interroge : face à sa mère mourante, peut-elle prendre la responsabilité d’abréger la vie de sa génitrice?

 

 

mon-pere-ma-mere-et-sheila

 

Romand, Eric : « Mon père, ma mère et Sheila », Editions Stock

Les souffrances d’un jeune gay dans la France des années 60…

 

Et le 24 août :

 

climats-de-franceRicheux, Marie : « Climats de France », Editions  Sabine Weispieser

Une évocation poétique et documentée de l’œuvre de l’architecte Fernand Pouillon, entre Meudon et Alger.

Share

Reprise de l’Opération Premiers romans dans 7 bibliothèques de la Ville de Paris

14 Jun

Participez à la découverte de nouveaux talents littéraires !

Pour sa vingtième édition, l’opération évolue.

Les bibliothèques Marguerite Audoux (3ème), Buffon (5ème), Saint-Eloi (12ème), Vaugirard (15ème), Germaine Tillion (16ème), Louise Michel (20ème) et Marguerite Duras (20ème) vous proposent de découvrir et sélectionner les meilleurs premiers romans francophones de l’année qui paraîtront entre le 1er juin 2017 et le 31 mars 2018.

Un prix du premier roman sera décerné en juin 2018, ainsi qu’un coup de cœur des lecteurs et un coup de cœur des bibliothécaires.

Toute l’année, vous pourrez rencontrer des auteurs et échanger sur vos lectures dans les bibliothèques.

Une grande rencontre au printemps 2018 vous permettra d’écouter les auteurs des titres les plus prometteurs.

A très bientôt dans les bibliothèques pour emprunter et lire les livres des grands auteurs de demain !

infographie-02_06_2017

Share

Rencontre avec Jean-Claude Lalumière à la bibliothèque Musset

6 May

Samedi 10 juin, 15h sur réservation à la bibliothèque Musset

Jean-Claude Lalumière

Jean-Claude Lalumière, romancier, viendra parler de son livre Le Front Russe (une évocation jubilatoire de la dure vie du fonctionnaire – surtout s’il s’agit d’un haut fonctionnaire au quai d’Orsay).

Ce titre avait fait partie de la sélection Premiers romans 2010. Jean-Claude Lalumière dont nous avions également parlé lors de la parution de son deuxième roman, La campagne de France.

Plus d’informations :

sur cette rencontre : ici
sur la bibliothèque Musset : ici

 

Share

Maryam Madjidi, lauréate du Goncourt du premier roman 2017

3 May

Marx et la poupée de Maryam Madjidi aux éditions le Nouvel AttilaMaryam Madjidi vient de recevoir le prix Goncourt du premier roman pour son titre Marx et la poupée (Le Nouvel Attila). Un titre pour lequel elle puise dans ses souvenirs d’enfance : sa naissance en Iran, la révolution menée par l’ayatollah Khomeini, son arrivée en France…

Et qui mieux que Maryam Madjidi elle-même pour en parler :

Un titre que vous pouvez retrouver dans les bibliothèques municipales parisiennes : ici

Share

Le monde entier de François Bugeon

26 Apr

Tout commence comme un polar : un samedi soir où Chevalier rentre chez lui en Mobylette, il tombe sur une voiture le-monde-entieraccidentée, s’acharne à en sortir les trois passagers inanimés et à redresser la voiture, du coup se déboîte l’épaule et s’évanouit. A son réveil à l’hôpital, on lui apprend que sa bécane et ses papiers ont disparu et que les pompiers n’ont trouvé sur les lieux que deux des trois passagers. De retour chez lui après avoir été fêté comme un héros, son ami Ségur arrive accompagné d’une jolie jeune fille mutique. C’est justement la rescapée disparue dont bizarrement personne ne semble se soucier… Quelques jours vont suffire pour réveiller doucement la vie tranquille mais sans tendresse de ce célibataire endurci, taciturne et généreux.

Sous une plume précise mais tout en retenue, François Bugeon fait un récit des plus humains de vies ordinaires et singulières. Il y dépeint avec délicatesse et justesse la vie dans une petite ville où tout le monde se connaît, les amitiés silencieuses, l’entraide entre générations et l’importance de la nature. Un roman plein de charme.

« Chevalier pensa que les vieux sont parfois comme cela au réveil, avec ce regard effaré, ce cou tendu, regardant à droite et à gauche pour comprendre ce qui se passe, comme des oiseaux de nuit, les yeux grands ouverts et aveugles en plein jour, comme s’ils étaient demeurés dans la pénombre de leur mémoire jusque-là, et que le réveil les poussait soudain dans la lumière du vrai monde. »

« Il restait peu de clarté du crépuscule mais la belle lumière crayeuse de la pleine lune au-dessus de l’horizon suffisait à la marche […] c’étaient les odeurs surtout qui le rendaient fou, les odeurs d’été à la tombée de la nuit explosent comme des feux d’artifices, se soulèvent de terre comme des flammes, s’en vont lécher les gens qui passent comme pour leur dire de s’arrêter, d’être obéissants, de soumettre leurs sens à l’enchantement. Les odeurs d’été, Chevalier les comparait aux sirènes d’Ulysse, c’est pour elles qu’il naviguait en Mobylette plutôt que dans la puanteur de sa voiture. »

A LIRE  → Chut c’est un secret avec François Bugeon

Retrouvez ce titre dans les bibliothèques de la Ville de Paris

 

 

Share