Paris.fr
Accueil

Le café des lecteurs de premiers romans

18 Jan

Un samedi matin de novembre, alors que l’hiver était à peine installé, les lecteurs de premiers romans se réunissaient autour d’un bon café. Nous étions encore aux débuts de nos recherches du Premier roman 2017. Les tasses se remplissaient, les cuillères s’entrechoquaient. Il y avait sans doute pour accompagner ce rituel d’initiés une ou deux pâtisseries.

braultLes tasses étaient encore fumantes lorsque Sylvie prit la parole. Elle avait lu Les peaux rouges d’Emmanuel Brault. Les peaux rouges, ce sont les peaux noires dans ce texte sur le racisme primaire. Celui-ci décrit une société du bien-pensé qui crée de l’écervelage. Il propose également quelques pages très intéressante sur la vie des milieux populaires.

souchon

Mary avait choisi au hasard (je précise « au hasard car il y eut une longue et riche conversation sur les raisons qui nous poussent à lire un livre, s’agissant de premiers romans, la question est encore plus épineuse). C’était donc par hasard que Mary avait choisi Encore vivant de Pierre Souchon. Le livre commence très fort, se souvenait Mary, le personnage principal est en train de hurler en haut d’une statue. Les policiers le font descendre et le font hospitaliser. Ce n’est pas un livre que l’on peut raconter de façon linéaire. Il est à la fois très drôle et très triste, racontant la violence de l’enfermement dans le milieu hospitalier et la violence ressentie par le narrateur par rapport à sa trajectoire sociale, de ses origines paysannes au monde intellectuel et bourgeois, ses sentiments de trahison, etc…

moracchini

Francine avait lu La fuite de Paul-Bernard Moracchini. Ce premier roman contient lui aussi une scène de folie. Le personnage principal est peu sympathique. Chasseur, il quitte la campagne pour la ville, jusqu’au jour où il se réfugie dans la montagne avec son fusil pour vivre de sa chasse.

Ainsi c’étaient exprimées les 3 lectrices de premiers romans. L’assemblée était conquise et convaincue.

Si les bibliothécaires présents avaient su donner envie de lire d’autres premiers romans ? Ceci est une autre histoire que je vous conterai dans mon prochain billet.

Share

No comments yet

Leave a Reply