Paris.fr
Accueil

Comment prendre la machine à remonter le temps en lisant des premiers romans

28 Fév

J’ai embarqué dans la machine à remonter le temps – mais je ne le savais pas encore- en lisant La Théorie des nuages, premier roman de Stéphane Audéguy paru en 2005. Tout dernièrement en feuilletant le catalogue des bibliothèques  de Paris avec l’idée de ne rater aucun titre de Stéphane Audéguy,  j’ai trouvé L’enfant du Carnaval paru dans la collection L’Un et l’Autre qui m’a attirée car c’est une collection que je vous recommande. Stéphane Audéguy y parle d’un auteur complètement oublié de nos jours et qui, pourtant connut la gloire au XVIIIème / XIXème s. Pigault-Lebrun connut aussi le succès notamment avec ce titre, L’Enfant du Carnaval. Et … c’était son premier roman publié en 1796. Je n’ai pas pu résister et en fouillant dans le catalogue des bibliothèques de Paris -c’est une manie-, je l’ai repéré à la Réserve Centrale. Je l’ai lu avec délice tant la verve de l’auteur est entraînante. L’intrigue est échevelée mettant en scène le fils d’un moine Capucin et d’une servante qui épouse la fille d’un Lord anglais… elle se déroule au XVIIIème siècle et le livre a été publié en 1796.

C’est ainsi qu’en lisant Stéphane Audéguy puis Pigault-Lebrun j’ai eu le sentiment d’avoir embarqué dans la machine à remonter le temps.

Je vous invite à en faire de même…

 

Share

No comments yet

Leave a Reply