Paris.fr
Accueil
Archive by Author

Rencontre avec Pauline Delabroy-Allard

14 Nov

Jeudi 15 Novembre à 19h à la Maison de la Poésie scène littéraire

Lecture par Marie-Sophie Ferdane
Rencontre animée par Sylvie Tanette

À la question : « Qu’est-ce que ça raconte ? », le premier roman de Pauline Delabroy-Allard répond : « Ça raconte Sarah », comme une ritournelle obsédante qui essaierait de cerner le mystère de la passion. Car Sarah est le nom de cette énigme, ce basculement où un amour fulgurant et un désir dévorant deviennent, brusquement, la seule raison de vivre. Et puis la mort s’en mêle. Dans un souffle saisissant, comme après une grande respiration, le livre déroule cette histoire-là, belle, folle et triste.

Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah, éd. de Minuit, 2018.

Share

La vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui. Gallimard, 2018

31 Oct

Jmiia, prmeryem-alaouiostituée de 34 ans, nous raconte sa vie sur le trottoir de Casablanca. La misère et les trafics en tout genre font son quotidien et l’alcool l’aide à trouver la vie moins pénible. Avec son caractère bien trempé, elle séduit une jeune cinéaste d’origine marocaine, exilée aux Pays-Bas, qui cherche à s’imprégner du milieu des prostituées pour rendre son film réaliste. La réalisatrice, surnommée « bouche de cheval », propose à Jmiia d’interpréter le rôle féminin de son film.

Écrit  sous la forme d’un journal adressé à un inconnu qu’elle interpelle régulièrement et avec son franc-parler sans tabou, entrecoupé de mots marocains, sa vitalité et sa joie de vivre, Jmiia nous dresse une peinture du Maroc aux couleurs chaudes mais sans concession.

Feuilletez le livre sur le site des éditions Gallimard.

Retrouvez ce titre dans les bibliothèques de la Ville de Paris.

Share

Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard. Editions de Minuit

19 Oct

C’sarahest l’histoire d’un amour fou, brûlant entre deux femmes. L’une, la narratrice est seule avec une enfant dont le père a disparu sans crier gare. Depuis elle a le sentiment de vivre un moment de latence. Elle est professeure de lycée, gentille, attentive aux autres. L’autre, Sarah est violoniste dans un quatuor. Elle est vive, passionnée, exubérante, elle parcourt le monde de concert en concert.

Sarah entre dans la vie de la narratrice un soir de réveillon. Elles se lient d’amitié puis tombent très amoureuse. La vie de la narratrice est totalement chamboulée par cette passion dévorante.

Construit en deux parties, le roman raconte la naissance et l’épanouissement de la passion puis la souffrance, la désillusion de la narratrice qui erre en Italie et peu à peu perd pied.

Avec des phrases courtes, percutantes, un rythme rapide l’auteur nous décrit une passion qui vous entraîne, qui vous dévore, qui vous détruit. Ça raconte la vie, l’amour avec un grand A, le désespoir, la souffrance.

En savoir + ou feuilleter un extrait  http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Ca_raconte_Sarah-3272-1-1-0-1.html

Vous pouvez trouver ce livre dans les bibliothèques de la Ville de Paris

Share