Paris.fr
Accueil
Archive by Author

Julie Bonnie et Joseph d’Anvers

9 Mai

Jeudi 5 juin à 19h – Bibliothèque Louise Michel

Une rencontre « backstage » pour la présentation de leurs premiers romans. 2 styles, 2 univers  très différents mais une écriture musicale et percutante qui les rassemble pour un Apéro de Louise exceptionnel !

© P. Normand © JDA

© P. Normand © JDA

Un hymne au corps des femmes avec Chambre 2 (éd. Belfond, Prix roman Fnac 2013). Dans une maternité, chaque porte ouvre sur l’expérience singulière d’une femme. Sensible et vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes qui ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. D’une analyse psychologique très fine, Julie Bonnie porte un récit intense, presque envoûtant qui démonte un bon nombre de certitudes sur la maternité. Un engagement à la différence.

Julie Bonnie a donné son premier concert à 14 ans et chanté dans toute l’Europe pendant plus de 10 ans. Elle a joué avec Kid Loco et sorti 3 albums en solo.

Un voyage en enfer avec La nuit ne viendra jamais (éd. Pocket, 2013). Paris,2024. Dans une rue de Pigalle, un homme se retourne. Le coup part. Une balle fuse. Et tandis qu’elle arrive droit sur lui, Ian se rappelle…L’adrénaline, l’héroïne, la gloire, l’amour de Mona… Une écriture à la beauté mélancolique, sensible et imagée, presque cinématographique portée par le rythme d’un récit forcément rock n’ roll !

Joseph d’Anvers enregistre actuellement son 4ème album, après Les choses en face (2006), Les jours sauvages (2008) et Rouge Fer (2011), tous portés par la critique élogieuse. Sur ses disques, il collabore notamment avec Miossec, Money Mark, Dominique A … Il écrit aussi pour d’autres : Tant de Nuits  pour Alain Bashung sur Bleu Pétrole, l’intégralité de l’album L’homme sans âge pour Dick Rivers…

Apéro littéraire participatif ! 

N’hésitez pas à apporter un petit quelque chose à boire ou à grignoter.

Share

Premiers romans, slam et rock’n roll: Julien Delmaire, Julie Bonnie et Joseph d’Anvers

22 Nov

A découvrir cette année,

Georgia de Julien Delmaire

&

Chambre 2 de Julie Bonnie

quand deux musiciens se mettent avec brio à l’écriture d’un premier roman: la langue percute, les lignes vibrent,le lecteur est emporté…

photo de l'auteur

Georgia est une chanson.
Georgia est une jeune femme perdue.
Georgia est un roman d’amour : deux êtres à la dérive se rencontrent, se racontent, dans une parenthèse en clair-obscur, au cœur de la ville, ici et maintenant.
Venance écoute, Georgia parle, et de sa voix jaillissent des paysages. L’enfance résonne avec les derniers accords de Joy Division.

Julien Delmaire, slameur et poète, signe un roman coup de poing, à la langue percutante, parfois dure mais puissante. Une histoire d’amour sur fond social, imprégnée de musique et de poésie. Laissez-vous transporter…

 

photo de julie bonnie

« It’s better to burn out than to fade away »

Une maternité. Chaque porte ouvre sur l’expérience singulière d’une femme tout juste accouchée. Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes.

Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d’autres encore, compagnons d’une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normale.

Julie Bonnie a donné son premier concert à 14 ans et chanté dans toute l’Europe pendant plus de 10 ans. Elle a joué avec Kid Loco et sorti 3 albums en solo. Son premier roman est intense, presque envoûtant et rend hommage aux corps des femmes en démontant un bon nombre de certitudes sur la maternité. Un engagement à la liberté et à la différence.

La nuit ne viendra jamais de Joseph d’Anvers

Pour continuer dans la mouvance musicale, à (re)découvrir également le premier roman de Joseph d’Anvers sorti en poche cette année chez Pocket.

photo de joseph d'anvers

« D’une écriture ciselée et poétique, Joseph d’Anvers nous emmène dans l’enfer des coulisses, des après-concerts et des arrière-salles de bistrots de Pigalle. Un polar noir mais surtout musical. Forcément.» Violette Lazard, Le Parisien

Ceux qui connaissent sa musique retrouveront la beauté mélancolique de ses chansons. Une écriture sensible et imagée, presque cinématographique portée par le rythme d’un récit, forcément rock n’ roll !

couverture du livre

 

 Retrouvez ces 3 livres dans nos bibliothèques.

 

Share

Rencontre avec Qu4tre invités spéciaux à la bibliothèque Louise Michel

23 Mai

Sébastien Marnier – Caroline Lunoir – Anne-Sophie Stefanini et Fanny Saintenoy

sont invités à l’Apéro de Louise

le mardi 25 juin à 18h45

 

couverture du livreDiana a quitté la ferme familiale. À Paris elle se sent incapable de s’adresser aux hommes. Alors elle a trouvé un emploi dans une animalerie des bords de la Seine. Constance danse au Théâtre de la ville. Et quand elle ne danse pas, elle marche. Toujours en mouvement. Comme si elle essayait d’occuper plusieurs lieux à la fois. Élodie est serveuse au Sarah Bernhardt. Elle aime y arriver la première et faire l’ouverture, prouvant qu’elle a la confiance du patron. Sur la place du Châtelet, elles sont comme cachées par la foule. Un matin, un homme se réveille au pied de la fontaine aux sphinx. Beaucoup trop bien habillé pour être un clochard. Sur cette place, la plus centrale de Paris, ces personnages se croisent, se font peur et s’apprivoisent. Ce qui était enfoui se dévoile : les désirs, les secrets. Pour chacun d’eux, il n’est plus question de vivre comme avant en équilibre. Il faut danser, aimer, partir, comme jamais ils ne l’avaient fait.

Vous aviez aimé leurs premiers romans et vous attendiez leur deuxième avec beaucoup de curiosité et bien il faudra patienter pour les retrouver en solo ! Les 4 auteurs de Qu4tre se sont offerts une parenthèse d’écriture pour leur 2ème roman, ils ont fait le pari d’unir leur force et nous livrent ensemble un beau récit : 4 personnages, 4 destins croisés, 4 voix intérieures qui gravitent autour d’un lieu – le café Sarah Bernhardt, place du châtelet – confrontant leur solitude et surtout leur désir de (re)vivre. Un exercice d’écriture original et intéressant à découvrir absolument. 

photo des 4 auteurs

 

 

 

 

 

Caroline Lunoir ( La faute de goût, Actes Sud – 2011)

Sébastien Marnier (Mimi, fayard – 2011)

Fanny Saintenoy (Juste Avant, Flammarion – 2011)

Anne-Sophie Stefanini (Vers la mer, Lattès – 2011)

Retrouvez les sur RFI dans Vous m’en direz des nouvelles du 20 mai 2013

 

Une rencontre conviviale et participative, comme d’habitude n’hésitez pas à amener un petit quelque chose à boire ou à grignoter. On compte sur vous !

 Bibliothèque Louise Michel

29-35 rue des Haies

75020 Paris

01.58.39.32.10

Share

L’Ombre Douce de Hoai Huong Nguyen

30 Avr

« Diên Biên Phu mon amour »*

Couverture du livre1954, c’est la guerre d’Indochine, l’armée populaire vietnamienne attaque les troupes françaises sans relâche.

À Hanoï, à l’hôpital Lanessan, Mai, une jeune Annamite, aide les équipes médicales en charge de remettre sur pieds les soldats français blessés. Yann, le jeune breton, a été atteint au thorax mais s’en sort… Pour elle, c’est bien un coup de foudre.

L’Ombre Douce est un roman d’amour doux, mélancolique et violent à la fois, celui de deux jeunes adultes rêveurs, presque enfants, qui s’aiment alors que tout devrait les opposer  : les clivages culturels, le poids des traditions et surtout la guerre et la brutalité des hommes.  Dans la noirceur de cette guerre d’indépendance, leur amour est comme une bulle de pureté que rien ne semble pouvoir salir et pourtant… Avec beaucoup de poésie et une écriture très imagée l’auteur nous fait vivre leur histoire au fil de l’eau, élément majeur du roman, symbole de vie ou de mort qui porte le destin de ces jeunes amants.

Mot de l’auteur dans une ITW de Marie Michaud* (librairie Gilbert Joseph de Poitiers) pour le magazine Page :  » Dans la sagesse orientale, l’idéal de l’âme humaine est représenté par l’image du lotus qui s’élève à travers la boue en conservant sa pureté. la réalité terrible de la guerre fait que cette quête de pureté est difficile à mener, elle est peut-être inaccessible »

photo de l'auteurHoai Huong Nguyen est née en 1976 en France de parents vietnamiens. Son nom signifie « Se souvenir du pays », référence au déracinement de sa famille. De langue maternelle vietnamienne, elle a appris le français en allant à l’école. Détentrice d’un doctorat de Lettres modernes portant sur « L’eau dans la poésie de Paul Claudel et celle de poètes chinois et japonais », elle a déjà publié deux recueils de poésie : Parfums et Déserts. Elle enseigne actuellement la Communication dans un IUT. L’Ombre douce est son premier roman.

Editions Viviane Hamy, janvier 2013

Retrouver L’ombre douce dans les bibliothèques de la ville de Paris.

Share

Des noeuds d’acier de Sandrine Collette

23 Avr

… pour des lecteurs aux nerfs d’acier !

couverture noeuds d'acier de sandrine colletteCe roman relate la descente aux enfers de Théo, récemment sorti de prison, réduit en esclavage par deux vieillards vivant au milieu de nulle part.

Le roman prend la forme de son journal et relate ainsi l’horreur de son quotidien auprès de ses tortionnaires. Nous sommes ainsi témoins de ses pensées, sentiments, mais aussi de son évolution psychologique et physique.

Sandrine Collette signe ici un roman noir très violent où s’enchainent à une vitesse folle des images très dures et éprouvantes, donnant l’impression de découvrir un cauchemar sans fin.  Il vaut mieux avoir le cœur bien accroché à la lecture de certaines scènes et ce livre est à déconseiller aux âmes sensibles.

Même si on peu regretter un léger manque de profondeur dans l’histoire et les personnages, ce premier roman se dévore d’une traite. L’écriture est fluide, accessible et se concentre sur l’essentiel afin que la tension soit toujours présente.

En définitive, Des nœuds d’acier est un voyage vers l’horreur et la cruauté, un texte terrifiant qui ravira les amateurs de sensations fortes.

Rémi N.

Empruntez le dans les bibliothèques de la Ville de Paris

 


Sandrine Collette – Des noeuds d’acier par Librairie_Mollat

Share