Assistant territorial de conservation principal de 2ème classe

Fonctions et missions

Les membres du cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à l’une des spécialités suivantes : musée ; bibliothèque ; archives ; documentation.
Dans chacune de leurs spécialités, ils contribuent au développement d’actions culturelles et éducatives. Ils participent, sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique, aux responsabilités dans le traitement, la mise en valeur, la conservation des collections et la recherche documentaire. Ils peuvent être chargés du contrôle et de la bonne exécution des travaux confiés aux fonctionnaires appartenant aux cadres d’emplois de la catégorie C ainsi que de l’encadrement de leurs équipes. Lorsqu’ils sont affectés dans les bibliothèques, ils participent à la promotion de la lecture publique.
Les titulaires des grades d’assistant de conservation principal de 2ème classe et d’assistant de conservation principal de 1ère classe ont vocation à occuper des emplois qui correspondent à un niveau particulier d’expertise.
Ils participent à la conception, au développement et à la mise en œuvre des projets culturels du service ou de l’établissement.
Ils peuvent diriger des services ou des établissements lorsque la direction de ces derniers par un agent de catégorie A n’apparaît pas nécessaire. Dans les services ou établissements dirigés par des personnels de catégorie A, ils ont vocation à être adjoints au responsable du service ou de l’établissement et à participer à des activités de coordination.

Conditions d’accès

Les candidats choisissent au moment de l’inscription la spécialité dans laquelle ils souhaitent concourir :
– musées,
– bibliothèques,
– archives,
– documentation.

Concours externe

être titulaire d’un diplôme sanctionnant deux années de formation technico-professionnelle homologué au niveau III correspondant à l’une des spécialités du concours.

• Ou avoir une qualification reconnue comme équivalente, correspondant à l’une des spécialités mentionnées ci-dessus.

Concours interne

être fonctionnaire ou agent public des collectivités territoriales, de l’État, des établissements publics qui en dépendent, militaire, agent en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale à la date de clôture des inscriptions.

• Justifier, au 1er janvier de l’année du concours, de quatre ans au moins de services publics.

• Ou justifier de cette durée de services accomplis dans une administration, un organisme ou un établissement d’un État membre de la Communauté européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables.

Troisième concours

• Justifier de l’exercice, pendant une durée de quatre ans au moins, d’une ou de plusieurs activités professionnelles, d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou de plusieurs activités accomplies en qualité de responsable d’une association.

• Les activités professionnelles prises en compte au titre de ce concours doivent avoir été exercées dans des domaines correspondant aux missions dévolues aux fonctionnaires du deuxième grade du cadre d’emplois des assistants de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

Épreuves

Concours externe

Admissibilité
Rédaction d’une note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur la spécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription.
Durée : 3 h
Coefficient : 3

Admission
1) Entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses connaissances dans la spécialité choisie, ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois.
Durée : 20 min. (dont 5 min. au plus d’exposé)
Coefficient : 3

2) Une épreuve facultative au choix :
a) Une épreuve écrite facultative de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant la traduction en français :
– soit, sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;
– soit, avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec.
Durée : 2 h
Coefficient : 1
ou
b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias.
Préparation : 20 min.
Durée : 20 min.
Coefficient : 1

Pour l’épreuve facultative, seuls les points excédant la note de 10 sur 20 s’ajoutent au total obtenu aux épreuves obligatoires. Ils sont valables uniquement pour l’admission

Concours interne

Admissibilité
1) Rédaction d’une note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur la spécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription.
Durée : 3 h
Coefficient : 3

2) Questionnaire de trois à cinq questions destinées à vérifier les connaissances du candidat dans la spécialité choisie.
Durée : 3 h.
Coefficient : 2

Admission
1) Entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience et comportant des questions sur la spécialité au titre de laquelle le candidat concourt.
Durée : 20 min. (dont 5 min. au plus d’exposé)
Coefficient : 3

2) une épreuve facultative au choix :
a) Une épreuve écrite facultative de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant la traduction en français :
– soit, sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;
– soit, avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec.
Durée : 2 h
Coefficient : 1
ou
b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias.
Préparation : 20 min.
Durée : 20 min.
Coefficient : 1

Pour l’épreuve facultative, seuls les points excédant la note de 10 sur 20 s’ajoutent au total obtenu aux épreuves obligatoires. Ils sont valables uniquement pour l’admission.

Troisième concours

Admissibilité
1) Rédaction d’une note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur la spécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription.
Durée : 3 h
Coefficient : 3

2) Questionnaire de trois à cinq questions destinées à vérifier les connaissances du candidat dans la spécialité choisie.
Durée : 3 h
Coefficient : 2

Admission
1) Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat.
Durée : 20 min, dont 5 min au plus d’exposé
Coefficient : 3

2) Une épreuve facultative au choix :
a) Une épreuve écrite facultative de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant la traduction en français :
– soit, sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;
– soit, avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec.
Durée : 2 h
Coefficient : 1
ou
b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias.
Préparation : 20 min.
Durée : 20 min.
Coefficient : 1

Pour l’épreuve facultative, seuls les points excédant la note de 10 sur 20 s’ajoutent au total obtenu aux épreuves obligatoires. Ils sont valables uniquement pour l’admission.