Réponses au questionnaire

Réponses obtenues entre le 14 décembre 2013 et le 4 janvier 2014 au questionnaire
Les concours des bibliothèques : comment les préparer ?
adressé aux lecteurs du CDML qui avaient récemment réussi un concours

Les réponses sont classées par concours :

Recrutement sans concours d’Adjoint d’accueil de surveillance et de magasinage (AASM) (Ville de Paris)
Assistant spécialisé des bibliothèques et des musées (ASBM) de classe normale (Ville de Paris)
Examen professionnel d’ASBM de classe supérieure et de classe exceptionnelle (Ville de Paris)
Assistant territorial principal
Bibliothécaire assistant spécialisé de classe supérieure (Etat)
Bibliothécaire externe (Etat)
Conservateur territorial externe.

Recrutement sans concours d’Adjoint d’accueil de surveillance et de magasinage (AASM) (Ville de Paris)

(3 réponses)

Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • J’avais suivi une formation pour le concours d’ASBM et ai eu une mini-formation pour l’oral d’AASM.
  • Je me suis rendue au CDML pour prendre des livres, j’y ai trouvé d’autres informations importantes comme des bibliographies. J’ai également consulté régulièrement les sites de Mediadix ainsi que celui de l’ENSSIB qui contiennent des ressources en lignes. J’ai parlé avec des bibliothécaires de la réalité du métier.

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Le métier de bibliothécaire, de l’AFB
  • Béatrice Coignet: Mémento du bibliothécaire: guide pratique, ABF, 2010
  • Jérôme Brunet : Magasinier principal des bibliothèques, 2e classe. Vuibert, 2010
  • Questions pour les oraux des concours des bibliothèques de la Ville de Paris, Mediadix, 2012
  • Questions pour les oraux des concours B et C, Mediadix, 2011

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • Glossaire et questionnaires Mediadix
  • Le site de Mediadix.
  • Site de la mairie de Paris
  • Site de la BNF
  • Glossaire des CRFCB

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • Formation écrit et oral ASBM classe normale. + Formation oral AASM.
  • Non (2 réponses)

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Non (3 réponses)

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Très court, simple et formel.

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Comment se passait le port’âge ?
    Comment conseillez-vous les usagers ?
    Qu’est-ce que le CASVP et a-t-il des partenariats avec les bibliothèques ?
    Y a-t-il une bibliothèque avec un fonds théâtre ?
    Vous êtes AASM, dans quelle bibliothèque de prêt et spécialisée aimeriez-vous travailler ?
    Y a-t-il des animations dans les bibliothèques et si oui, en avez-vous déjà fait ?
  • J’ai eu des questions sur l’équipement, les publics empêchés, l’accueil du jeune public, et les liseuses en bibliothèque.
  • Le dépôt légal sur internet
    Parlez-moi du réseau des bibliothèques de la Ville de Paris
    Qu’est-ce qu’est la Réserve centrale ?
    Citez-moi 3 bibliothèques municipales avec un fonds spécialisé
    La différence de classement entre une bibliothèque de prêt et une bibliothèque patrimoniale
    Comment est élu le maire de Paris ?
    Qu’est-ce qu’un fonctionnaire ne doit jamais faire ?Qu’est-ce qu’un usuel ?

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • De bien connaître le réseau et ses spécificités. Visitez les établissements et ne pas hésiter à demander des renseignements aux bibliothécaires.
  • Je leur conseillerais de s’établir un programme avec les connaissances qu’ils veulent acquérir. Ils peuvent le former à partir des sommaires d’ouvrages généraux comme « Le métier de bibliothécaire ». Puis, une fois ces connaissances acquises, de se pencher sur des sujets polémiques.

Assistant spécialisé des bibliothèques et des musées (ASBM) de classe normale (Ville de Paris)

(7 réponses : 2 internes et 5 externes)

Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • Après un travail étudiant en bibliothèque municipale à raison d’un weekend sur deux pendant six mois, je me suis réorientée et ai effectué une année spéciale de DUT Métiers du Livre à l’IUT Michel de Montaigne de Bordeaux de septembre 2012 à septembre 2013. Cette formation m’a permis d’acquérir des automatismes en terme de recherche, des références bibliographiques, mais également de faire des stages dans plusieurs institutions.
  • en quoi consistent les épreuves ? Quelle méthodologie ?
    2) établissement d’une liste de thèmes à étudier
    3) emprunt/achats de documents, d’annales, lectures de sites professionnels et relevé d’information.
    4) rédaction des fiches
    5) révisions (à plusieurs si possible)
    6) oraux blancs auprès de collègues, de proches
  • J’ai préparé ce concours seule en y consacrant 1 heure par jour sur plusieurs mois.
  • J’ai révisé au moyen des annales du concours, de quelques livres et de beaucoup de lecture sur internet, 2 heures chaque soir pendant 2 mois avant l’épreuve écrite, puis 2 heures par jour pendant 1 mois avant l’épreuve orale. Je révisais chez moi et dans les bibliothèques du réseau parisien – outre celles que je fréquente habituellement près de chez moi, j’en ai visité plusieurs que je ne connaissais pas, notamment celles ouvertes récemment, pour observer comment elles sont organisées.
  • J’ai tout d’abord attentivement décortiqué la brochure et le rapport de jury concernant le concours que je souhaitais passer, ainsi que des
    bibliographies indiquant les ressources utiles.
    La brochure détaillait le programme sur lequel nous serions interrogés ; j’ai étudié le programme point par point en faisant des fiches pour chaque partie, en utilisant principalement des ressources du net.
    Pour la méthode (la rédaction de la note notamment), je me suis référé à un livre (réf ci-dessous).
    Enfin, durant ma préparation, j’ai consulté régulièrement des sites internet de référence (BNF, BPI, CNL, IGB, ainsi que le BBF, Livres Hebdo, Actualitté…etc) pour être au fait des questions d’actualité.
  • Comme j’ai pu, le soir, le week-end et sur des journées de congé.
  • J’ai révisé seul un mois avant la date du concours

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Une grande partie des livres des éditions du Cercle de la Librairie et des éditions de l’ABF. J’ai lu régulièrement des articles de la revue
    Bibliothèque(s) et du BBF. Au CDML, j’ai consulté sur place la boîte concernant les bibliothèques de la ville de Paris et d’Île de France.
  • Le livre de Jérôme Brunet – Vuibert « Assistant Des Bibliothèques – Épreuves écrites et orales Catégorie B »
  • « Bibliothécaire assistant spécialisé » dernière édition, collection Admis chez Vuibert.
  • « Bibliothécaire assistant spécialisé, épreuves écrites et orales », de Jérôme Brunet, collection « admis », édition Vuibert (essentiellement pour la méthode et les sujets blancs)
  • « Le métier de bibliothécaire », bien sûr et dans l’ensemble les livres les plus récents du Cercle de la Librairie pour le socle de connaissances. Pour la méthode, aucun livre de préparation, y compris celui de Vuibert, ne répond parfaitement à la situation.
  • Les annales pour ce concours (livre de Jérôme Brunet et les documents de médiadix), Le Métier de bibliothécaire.
    « Assistant de bibliothèque », édition Vuibert

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • Mediadix, le site de l’enseignement supérieur qui offre l’accès aux précédents sujets et compte-rendu de jury, le site http://concourskermitt.canalblog.com/ qui regroupe plein d’informations sur les concours, dont des conseils pour la préparation.
  • Les articles en ligne du BBF. Je me suis également abonnée aux flux RSS de plusieurs institutions comme la BPI, la bibliothèque de Toulouse, les bibliothèques de Paris, certaines BDP…
  • Mediadix, le site de la ville de Paris et les blogs/page facebook des bib’ pour le concours de la ville de Paris.
  • Le site de Mediadix http://mediadix.u-paris10.fr/
    Mais aussi le site de l’ENSSIB http://www.enssib.fr/
    et particulièrement le Bulletin des Bibliothèques de France http://bbf.enssib.fr/
    celui de l’ABF http://www.abf.asso.fr/
    de nombreux sites et blogs spécialisés comme : http://www.actualitte.com/ ; http://www.bibliobsession.net/ ; http://scinfolex.com/
    le site de la Mairie de Paris, et bien sûr surtout toutes les pages ayant trait à l’organisation du réseau parisien des bibliothèques.
  • L’ENSSIB (notamment les fiches)
    Mediadix (cours sur l’administration et bibliothéconomie)
    Les études de l’IGB
    Sites d’actualité
    Blogs de bibliothécaires
  • Les pages dédiées aux concours sur le site de Mediadix sont extrêmement utiles, en particulier les questions-réponses pour l’oral, qui peuvent également servir de base pour la préparation de l’écrit. Parcourir rapidement le BBF et Livres hebdo en ligne pour se faire une idée des débats en cours dans la profession.
  • Mediadix

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • J’ai eu accès à la formation offerte par la Ville de Paris lors de mon année en tant que contractuel.
    Les cours de bibliothéconomie étaient très intéressants, mais à mon sens nous n’étions pas assez encadrés pour les cours de méthodologie sur la note technique.
  • J’ai effectué une année spéciale de DUT Métiers du Livre à l’IUT Michel de Montaigne de Bordeaux de septembre 2012 à septembre 2013. Elle m’a permis d’acquérir des connaissances de bases et d’orienter mes lectures. En outre, l’obligation de faire des stages offre la possibilité d’appréhender réellement le travail et de s’entretenir avec des professionnels sur des sujets divers et d’enrichir sa vision du monde des bibliothèques.
  • Formation Ville de Paris pour les sessions 2009 et 2010. Indispensable pour préparer l’écrit, grâce surtout aux devoirs sur table en condition de concours. Même si je n’ai pas obtenu le droit à cette formation cette année, j’ai profité des cours des années précédentes.
  • Non (4 réponses)

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • L’ambiance dans la promotion (27 personnes) était bonne et les élèves solidaires, notamment en raison du grand investissement que la formation demande. Nous avons créé un groupe facebook où nous sommes libres de publier des informations nous semblant pertinentes. Une amie a également créé un site Netvibes. Régulièrement, j’envoie des offres d’emploi à mon groupe d’amies les plus proches et nous nous tenons régulièrement informées de nos perspectives respectives où d’éléments d’actualité pouvant nous être utiles. J’étais la seule à passer le concours de Paris qui avait lieu pendant une période de stage, j’ai effectué l’essentiel des révisions seule.
  • Une amie libraire (qui a fait le même DUT que moi) m’a fait réviser. Et mes collègues m’ont fait passer des oraux blancs.
  • Non (5 réponses)

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Relativement accessibles si l’on « buche » bien. Le questionnaire nécessite une bonne dose de par cœur, et la note technique requiert de l’entrainement et une très bonne connaissance de l’épreuve.
  • J’étais impressionnée par le nombre de personnes présentes. L’une d’entre elles ayant précisé qu’elle avait eu 16/20 et 20/20 lors de la précédente session mais qu’elle n’avait pas eu l’oral, j’étais assez pessimiste (étant encore en cours de formation, et en stage, j’avais le sentiment de n’être pas assez bien préparée pour cette épreuve). J’ai trouvé le sujet intéressant, mais les documents trop peu utiles. Certaines questions m’ont semblé abordables, d’autres moins. J’ai regretté de ne pas avoir fait de stages en région parisienne pour mieux connaître les institutions.
  • Le questionnaire m’a semblé facile et la note tout à fait faisable.
    J’ai trouvé les documents difficiles à exploiter (note sur le livre numérique en bibliothèque) mais l’exercice reste assez simple car le plan est donné dans le sujet et la structure est toujours la même. Il n’y avait pas de planning ou de calendrier à réaliser : du coup j’ai trouvé que 4h c’était très confortable pour rédiger ces deux épreuves.
  • Elles ont correspondu à ce que j’en attendais, d’après ce que j’avais lu dans les annales du concours et dans « Bibliothécaire assistant spécialisé » dernière édition, collection Admis chez Vuibert.
    Le temps imparti est très très court, il faut donc être très attentif à sa gestion du temps entre les différentes questions.
  • Avant les épreuves écrites, j’avais fait un « écrit blanc » pour réviser mes connaissances et pour me familiariser avec la méthode de la rédaction de la note. Avoir fait cette préparation m’a mis en confiance pour le jour J.
  • Attention au sujet qui est toujours quelque part entre le vrai cas pratique et la dissertation. Le dossier fourni ne sert pas à grand chose, mais peut quand même être un aide-mémoire. En tout cas il n’apporte aucune information directement exploitable dans le devoir. Ce concours a un aspect un peu « bâtard » qui fait que le facteur chance domine largement sur la méthode et les connaissances.
  • Faisable, des questions auxquelles on pouvait s’attendre

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Principalement des questions de culture générale ayant trait à ma présentation (le nom d’éditeurs de manga, quels auteurs de bd j’apprécie, à quel éditeur est lié untel etc.) et des questions de gestion d’équipe, de type :
    2 collègues veulent poser leur vacances en même temps, que faites-vous ? Un usager est bloqué dans l’ascenseur, comment réagissez-vous ?
  • (Je suis navrée, je ne me souviens pas de toutes les questions)
    – Vous avez sans doute visité un peu les bibliothèques, que pourriez-vous nous dire sur le réseau de la ville de Paris?
    – Vous dites qu’il est regrettable de ne pas faire de retour indifférencié, quels sont les obstacles à ce système dans la capitale?
    – Un usager rend un livre très en retard, vous savez ce que c’est, vous avez été étudiante. Que faites-vous?
    – Quel est le document de référence concernant les pénalités de retard?
    – Un collègue veut amener du champagne à 16h pour fêter son anniversaire. Comment réagissez-vous?
    – Ce collègue, vous en êtes le supérieur hiérarchique. Comment réagissez-vous?
    – Le lendemain, ce collègue a 15 minutes de retard, il a fêté son anniversaire la veille. Comment réagissez-vous?
    – J’ai besoin d’un livre pour visiter l’Egypte. Dans quelle bibliothèque me conseillez-vous d’aller? Quel livre me conseillez-vous?
    – Quel livre lisez-vous en ce moment?
    – Quels outils utilisez-vous pour faire des commandes (la formulation n’était pas celle-là)?
  • Questions posées pour le concours d’assistant de la ville de Paris que j’ai déjà communiqué :
    – Comment fonctionne le réseau ?
    – Qui est à la tête du Bureau des bibliothèques ?
    – Comment s’appelle la section des bibliothèques qui regroupe les ouvrages jugés licencieux ?
    – Quelle bibliothèque parisienne a consacré il y a quelques années une exposition aux Enfers ?
    – Qu’est-ce que le Service Public ?
    – Citez 2 devoirs et 2 droits des fonctionnaires ?
    – Qu’est-ce que le CTP ?
    – Comment sont classés les documents à la Ville de Paris ?
    – Dans quelle classe rangeriez-vous un livre de cuisine ?
    – Qu’est-ce que la BHLM ?
    – Dans quels types de bibliothèques aimeriez-vous travailler ? Dans quelles sections et pourquoi ?
    – Quelles sont les missions d’une bibliothèque de lecture publique ?
    – Que faites-vous si un agent arrive dans la bibliothèque en état d’ébriété ? Quel(s) service(s) appelez-vous ?
    – Que faites-vous si un agent a systématiquement 15 minutes de retard tous les matins ? Et suite à ma réponse : Que faites-vous si aucune modification de planning n’est possible ?
    – Que faites-vous si un usager ne veut pas payer les indemnités de retard, qu’il vous dit de « passer dessus » comme la gentille jeune femme l’avait fait pour lui la dernière fois ?
    – Que faites-vous si un lecteur a perdu un livre, qu’il ne peut le rembourser car ses ressources sont en dessous du seuil de pauvreté ?
  • Là encore, les questions que l’on m’a posées ont en gros correspondu à ce que j’attendais d’après mes révisions des annales du concours, et les fiches spéciales ville de Paris de Mediadix :
    • Décrivez-nous l’organisation centrale du réseau des bibliothèques de la ville de Paris.
    • Si l’on vous donne carte blanche pour une formation, que souhaiteriez-vous ?
    • Un lecteur rend son livre en retard parce qu’il était trop malade pour se déplacer et le rendre à temps. Il vous dit que votre collègue lui fait d’habitude grâce des pénalités de retard. Que lui répondez-vous ?
    • Qu’est-ce que le taux de rotation ?
    • Qu’est-ce que le refoulement ?
    • Quelle est la classe Dewey pour la psychanalyse ?
    • On vous demande de créer un fonds sur le cirque. Comment vous-y prenez vous ?
    • Citez-nous un grand principe du service public.
    • Quelles bibliothèques du réseau fréquentez-vous ?
    • Quel est le nouveau nom de la Bibliothèque Mouffetard ?
    • Dans quelle bibliothèque souhaiteriez-vous être affectée ?
    • Que pensez-vous de l’ouverture des bibliothèques le Dimanche ? Et le Lundi ?
  • 2 lecteurs se bagarrent pour un ordi, que faites-vous, sachant que la réservation n’a pas été possible
    – Endroit où j’aimerais être ASBM, pourquoi
    – Le règlement intérieur : est il général dans toutes les bibliothèques ?
    – Ce que font les bibliothèques pour les publics spéciaux ?
    – Nom actuel de la Bibliothèques des langues orientales
    – Si j’aimerais travailler dans d’autres sections que la section adulte
    – Dewey, CDU ?
    – Service public : définition ?
    – Citez mes 2 qualités
    – BHLM ?
    – Nom actu de Beaugrenelle ?
    – Ts docs sont gratuits ?
    – 2 magasiniers ne s’entendent pas, que faites vous
    – L’encadrement de magasiniers vous fait-il peur ?
    – Le travail du dimanche : qu’en pensez-vous ?
    – La formation que j aimerais faire en tant qu’ASBM
    – Le nom du chef du SPR ?

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • De bien organiser leurs révisions, de lire les annales, si possible d’accéder à une formation, de se tenir au courant de l’actualité littéraire (salon du livre, prix etc.) et de bien connaître le réseau parisien et ses actions.
  • Il est nécessaire de bien connaître le réseau parisien. J’ai visité de nombreux établissements. Pour l’écrit, il convient d’être curieux pour pouvoir argumenter sur différents sujets, tout en connaissant l’actualité. Pour l’oral, un fichier est disponible avec les questions les plus fréquemment posées : il est extrêmement utile. Si possible, s’entraîner à l’oral, devant un jury de cinq personnes!
  • De travailler les sigles et acronymes avec le lexique ou les questionnaires en ligne sur le site Mediadix. Il faut tous les connaître aussi bien pour l’écrit que l’oral.
    De s’entrainer à rédiger la note en temps réel
    De penser aux détails simples et évidents qu’on aurait tendance à oublier et qui font la différence : prévoir des cartons pour transporter des livres, prévoir des réunions et des bilans, prévoir des bâches pour couvrir les rayonnages en cas de travaux dans la bib’ …
    Soigner son écriture et prendre le temps de se relire (évidement mais c’est très important !!)
  • Je recommande, au-delà des révisions de fonds en bibliothéconomie, de lire vraiment énormément de sites d’actualités des bibliothèques, pour avoir de solides notions des grandes questions qui secouent actuellement le secteur (le numérique, les dernières tendances dans l’organisation des collections, etc).
    Il faut par ailleurs vraiment accentuer les révisions sur toutes les spécificités du réseau parisien des bibliothèques : leur nombre, leurs spécialités, les nouvelles bibliothèques en préfiguration… car c’est une des constantes des questions au concours, tant à l’écrit qu’à l’oral.
  • A l’oral : maitriser son stress et ses émotions, ne pas se montrer déstabilisé par une question
    A l’écrit : faire un plan le plus détaillé possible avant rédaction de la note
    Pour le concours de Paris en particulier : bien connaitre les spécificités du réseau parisien (infos à ce sujet sur un document de Mediadix compilant les questions d’oral du concours de la ville de Paris )
  • Difficile de le dire. J’ai l’impression d’avoir surtout été très chanceux.
  • De bien réviser le fonctionnement des bibliothèques de Paris

Avez-vous des suggestions à faire sur le blog et sur le futur forum ?

  • Je n’ai pas encore eu le temps de le consulter mais l’initiative est louable!
  • Favoriser l’échange sur le forum, afin que les candidats n’aient pas peur de poser toutes les questions qui leur passeraient par la tête, même celles qui pourraient paraître « idiotes » mais qui éclaireraient certainement d’autres personnes.
  • On a beaucoup de questions posées à l’oral mais peu de réponses … ce serait bien d’avoir des exemples de réponses surtout les cas pratique … du bon sens mais parfois c’est délicat.

Autres remarques :

  • Merci au personnel du CDML qui a toujours fait preuve d’une grande souplesse et d’une grande bienveillance lorsque, habitant et étudiant hors de Paris, j’ai rendu des ouvrages en retard ou j’ai emprunté des ouvrages sans ma carte!

Examen professionnel d’ASBM
de classe supérieure et de classe exceptionnelle (Ville de Paris)

(5 réponses : 1 cl. sup. et 4 cl. ex.)

Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • En obtenant de mon responsable d’établissement l’autorisation de suivre la préparation assurée par la DAC.
  • je me suis rendue au CDML pour chercher le programme des épreuves afin de voir quelles connaissances il me manquait.
  • Je tiens des cahiers depuis mes premiers concours passés (2003). J’ai utilisé les documents fournis par la cellule formation (questionnaire Mediadix…). J’ai lu la presse spécialisée pendant tous les mois précédent (BBF, Livres Hebdo…). Je suis allée voir les groupes de discussion sur Internet (Facebook, blogs…)
  • Des révisions, du travail, des oraux blancs, des lectures d’ouvrages à la mode et des sorties dans les musées et au cinéma.
  • J’ai été obligé de prendre des jours pour réviser. Je suis venue à Buffon sur la mezzanine de Buffon avec mon PC

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Aucun livre utilisé pour la préparation, uniquement les cours diffusés par le Bureau de la Formation et de l’Évolution des Métiers de la DAC
  • Le métier de bibliothécaire
    le mémento
    dictionnaire d’informatique
    les dossiers papier du CDML
    Livres hebdo
  • Le métier de bibliothécaire reste une base dont j’avais noté les plus importantes informations, idem pour Le mémento de bibliothécaire puis après pour le plaisir et l’info Concevoir et créer une B…Plus spécifiquement pour l’écrit, de nombreux ouvrages méthodologiques sur la note de synthèse.
  • Le manuel du bibliothécaire du Cercle de la librairie ; Le mémento du bibliothécaire de l’ABF
  • Comme c’était essentiellement un dossier pro à constituer je ne me suis pas servi de la doc sinon la lecture des derniers livres hebdo

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • Intranet pour la connaissance de l’environnement professionnel et de l’administration de la ville de Paris.
  • le glossaire publié par Mediadix
    paris.fr
  • Mediadix (leurs questionnaires sont super avec Q/Réponses), les réseaux sociaux pour les échanges de pratiques, les nouveaux supports…
  • http://www.paris.fr/
    et plus particulièrement http://www.paris.fr/bibliotheques et Paris actu et Paris politiques
    Ainsi que l’intranet : l’examen professionnel d’ASBM sup : http://intraparis.mdp/intraparis/jsp/site/Portal.jsp?document_id=13645&portlet_id=6276&current_page_id=1592
    + une part des documents de ma veille d’actualité sur les bibliothèques et Paris.

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • La préparation mise en place par la DAC (cours Mediadix et formation à l’oral DAC/Mediadix).
    Très bonne qualité pour les deux.
    La préparation à l’oral est indispensable et il ne faut en aucun cas s’en dispenser.
  • J’ai suivi la préparation à l’oral par la Mairie de Paris. Dans cette formation on présentait son parcours professionnel et on répondait aux questions d’ordre général devant les autres candidats ce qui m’a énormément motivée. En effet j’ai gagné confiance en moi et j’ai pu accentuer mes points forts.
  • Oui, une formation dispensée par des conservateurs et bibliothécaires du réseau parisien à Buffon. Très bonne formation, parole libre, nombreux échanges, astuces dispensées par les formateurs.
  • Oui, celle de la ville de Paris :
    avec des dossiers à étudier avant l’écrit et des cours pour préparer l’admission.
    J’en ai pensé du bien : bon esprit des collègues admissibles ou chargés de nous accompagner. Du sérieux et de la réactivité pour les oraux blancs
  • Oui mais pour l’oral uniquement. C’était très bien.

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Pas de travail en équipe pour la préparation à l’écrit.
    La préparation à l’oral se fait en groupe ce qui lui assure un meilleur réalisme.
  • J’ai travaillé seule par manque de temps, sauf à la préparation collective.
  • Quelques collègues du réseau m’ont aidée à me préparer en me proposant des documents ou en me faisant passer des oral blanc pur m’aider à améliorer ma prestation.
  • Non
  • Non, juste fait des oraux fictifs avec membres de mon entourage

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Alors que j’ai eu ma meilleure note à l’écrit, je n’ai toujours pas compris en quoi consiste l’épreuve de « rédaction de cas pratique ».
    J’avais eu une note médiocre l’année précédente en rendant une copie pas très différente.
    L’essentiel est d’avoir un ton sérieux et un plan avec des parties.
  • Beaucoup de questions sur tout le programme.
  • Sans avoir été préparée à l’exercice de la note administrative, il est possible de s’en « sortir » en lisant les ouvrages méthodologiques. L’intitulé restait très « classique ».
  • Conforme à ce que j’imaginais. Prévoir de soigner la rédaction des réponses sans être prolixe.
  • Pas très claires. Je me suis trouvé meilleure l’an dernier et j’ai eu 11 (j’ai demandé ma copie mais rien dessus) et là 15,5 (je reste perplexe sur un demi point en étude de cas !)

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Toutes les questions qui m’ont été posées ont concerné mon parcours et mon projet professionnel.
    Une exception : que pensez vous des changements de nom des bibliothèques ? (adoption d’un nom de personne à la place d’un nom de rue ou de quartier)
    Pas de commentaire particulier, juste un conseil : ne jamais cesser de considérer le jury comme une assemblée de gens réunis davantage pour aider que pour piéger.
  • L’avenir du livre? Le livre numérique.
    Quels moyens pour informer les lecteurs de l’action culturelle dans votre la bibliothèque?
    Recherche de nouveaux publics
  • Questions principalement sur mon parcours (B différentes selon lieux? quartier bourgeois/quartier ZEP) et sur l’encadrement (quelles qualités possédez-vous pour encadrer? que faites-vous si, une fois nommée comme responsable, un collègue proche de la retraite refuse vos méthodes/objectifs…, que faites-vous?)
  • Le jury a pris en compte ma présentation pour proposer des questions me permettant de développer ou d’approfondir certains aspects de mon cv.
    Quelle est la taille de votre bibliothèque ?
    Vous êtes dans un petit établissement, que diriez-vous pour le défendre s’il est menacé de fermeture ?
    Compte-tenu de votre expérience d’enseignant, que feriez-vous de spécifique pour amener des adolescents à la lecture ?
    Compte tenu de la petite taille de votre établissement, avez-vous des impasses dans votre fonds ?
    De quoi est constituée votre bibliothèque ?
    Pourquoi souhaitez-vous être reçue à cet examen ?
    Où souhaiteriez-vous aller ensuite ? Quel type de poste envisagez-vous d’occuper ?
    Quel est le projet d’établissement de votre bibliothèque ?
    Présentez les projets des associations professionnelles auxquelles vous appartenez, à quoi servent-elle dans votre métier ? etc. etc. etc.
  • C’était des questions liées à mon parcours pro et à mes projets. Pas évident car 6 personnes qui bombardent de questions. Très déstabilisant

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • Lire les cours, suivre activement la formation.
    Porter un regard de curiosité sur tous les aspects du métier.
    Y trouver un minimum de plaisir, ne pas cesser de croire en ses chances.
  • Prendre un peu de recul par rapport à l’exercice de leur profession et connaitre parfaitement tout ce qui se passe dans une bibliothèque
  • Lire la presse professionnelle, établir des fiches par sujet important (Pol Doc, Action Culturelle, Typologie B (BNF, BPI, BM, B scolaires, BU, BGE, B publics spécifiques), Nouveaux concepts, nouveaux supports…
  • Travailler le temps pour la présentation : c’est OBLIGATOIREMENT moins de 5 minutes. Respirer et être sincère.
  • Bon courage !

Avez-vous des suggestions à faire sur le blog et sur le futur forum ?

  • Y mettre des liens renvoyant vers BBF, Mediadix… Fiche synthétique pour gd thème, des annales ?

Autres remarques :

  • Etre propre sur soi et souriant me semble aider pour les oraux…

Assistant territorial principal

(2 réponses)

Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • J’ai effectué une préparation de concours au CNFPT, puis avec plusieurs personnes on s’est échangé des fiches préparation ou des fiches de plans pour mieux de préparer.

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Plutôt que des livres, ce sont plutôt des magazines et des articles de quotidien qui m’ont aidé à suivre l’actualité. S’inscrire à plusieurs newsletters culture.
    Pour réviser les bases, l’abrégé d’archivistique est très bien.
  • Le métier du bibliothécaire

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • territorial, la gazette des communes, cnfpt
  • Mediadix
    BnF

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • Oui à la CNFPT. Très bien.
  • DUT métiers du livre, année spéciale, cours spécifique préparation aux concours de catégorie B.

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Oui, en trinôme. Puis avec d’autres pour les échanges de fiches.
  • Non

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Le questionnaire : il faut pouvoir s’adapter à la longueur des réponses par rapport aux points ; et réfléchir à l’ensemble des aspects de la question posée. Mettre à chaque fois la réf. législative issue du code du patrimoine.
    Composition : plan équilibré, actualité culturelle et politique à intégrer.

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Des questions en relation avec le texte obtenu relatif au marché de l’art.
    puis des questions plus larges :
    – pensez vous que l’œuvre est plus lisible auprès du public numérisée ou sur support original
    – que ferez vous une fois devenue fonctionnaire?
    – que pensez- vous de la notion patrimoine et de son appartenance dans la société?

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • Regardez un maximum de questions posées à l’oral et préparez vos réponses, histoire de bien les argumenter sur un plan personnel mais aussi en faisant appel à son expérience professionnelle.
  • Ma formation a été vraiment un atout majeur. Ne pas hésiter à tenter plusieurs fois les concours car le facteur « chance » est non négligeable.

Bibliothécaire assistant spécialisé de classe supérieure (Etat)

(1 réponse)

Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • Je travaillais en tant que contractuelle en bibliothèque universitaire tout en suivant la préparation au concours avec le CFCB.

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Le métier de bibliothécaire
    La presse professionnelle : BBF, Livres hebdo, Bibliothèque(s)…
    Les ouvrages édités par le Cercle de la librairie
    Les normes de catalogage

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • BBF
    Mediadix (notamment le glossaire)

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • J’ai suivi la préparation au concours avec le CFCB. C’est une très bonne formation qui mêle plateforme de cours en ligne, journées de formation en présentiel et entrainement à l’oral. J’ai particulièrement apprécié la disponibilité des formateurs.

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Non

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Mon sujet était la formation des étudiants en bibliothèque. Il vaut mieux éviter les termes anglophones (learning centre, front/back office, etc.) car cela passe mal auprès de certains membres du jury. Parmi les questions du jury, j’ai été interrogée sur les pratiques marketing en bibliothèque.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • La lecture de la presse professionnelle est particulièrement importante afin d’avoir le plus d’exemples à fournir tant à l’oral que pour la dissertation, et d’être au courant des derniers projets qui font l’actualité des bibliothèques.

Bibliothécaire externe (Etat)

(1 réponse)

 Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • Admissible l’an passé, j’ai suivi cette année la préparation proposée par la BnF, étant BAS là-bas.
    J’ai essayé de me constituer des dossiers sur de grandes thématiques (le numérique, l’économie du livre, l’université, les aspects juridiques, l’Europe, les politiques culturelles, le travail en bibliothèque, la bibliothèque en tant que lieu, etc.). J’ai essayé de lire régulièrement la presse quotidienne et la presse spécialisée (Livres Hebdo, BBF, Bibliothèque(s), etc.). J’ai également lu Culture Papiers la revue de France Culture.

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • Je n’ai pas véritablement lu de livre. J’ai surtout trouvé des infos sur internet, pendant les conférences dispensées lors de la préparation au concours et dans les revues spécialisées.
    J’ai parcouru le Métier de bibliothécaire.
    Et j’ai parcouru des manuels de culture générale une fois admissible.

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • J’ai utilisé les articles de Wikipedia pour trouver rapidement des infos dans de nombreux domaines : lois sur les universités, Idex, Istex, Campus d’excellence, etc.
    J’ai suivi le site Actualitté.
    J’ai parcouru les sites du MESR, du MCC, de l’Union européenne (Europa), etc.
    J’ai lu le BBF en ligne et les cours en ligne de Mediadix.

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • Oui j’ai suivi la préparation au concours de bibliothécaire externe proposée par la BnF et dispensée par un organisme de formation extérieur.
    Cette formation a été utile pour son programme de conférences (6 au total) et pour les entrainements aux épreuves.

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Non je n’ai pas travaillé en équipe car personne autour de moi ne préparait ce concours.

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Je n’ai pas été surprise par les sujets des épreuves écrites. J’étais contente que la dissertation ne soit pas encore une fois sur une thématique proche du numérique comme c’était le cas les 2 fois précédentes.
    Le sujet de la note de synthèse était intéressant et d’actualité (le mécénat).
    Le sujet de la dissertation était un peu large, classique et d’actualité.

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Motivation professionnelle : sujet sur l’aménagement des espaces de travail (open space et télétravail).
    J’ai été très surprise car je n’ai eu aucune question sur mon parcours (ce qui est pourtant le cas en général même pour le concours externe). Les sujets des questions : la mise en place du télétravail en bibliothèque, le management du personnel, comment motiver un collègue, etc.
    Culture générale : sujet sur la guerre euro-dollar et la crise économique.
    Les sujets des questions : l’Europe (histoire, construction, etc.), la crise économique, le festival de Cannes, les écrivains allemands, etc.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • Pour les épreuves écrites : gérer son temps est un élément déterminant. Penser la note de synthèse comme une note courte à destination de quelqu’un qui doit connaître les enjeux et les infos du dossier, sans le lire, sans avoir besoin de s’y référer. La dissertation reste un exercice classique.
    Pour les épreuves orales : anticiper ces épreuves pour les préparer en même temps que l’écrit. Il faut du temps pour acquérir une culture professionnelle large, et il faut aussi beaucoup de temps pour avoir une culture générale large. Il faut être au courant de l’actualité. Et pour la motivation professionnelle, il faut se mettre dans la peau d’un encadrant car une majorité de questions seront des mises en situation : il faut paraître sûr de soi, convaincant.

Conservateur territorial externe

(1 réponse)

 Comment vous êtes-vous organisé pour préparer ce concours ?

  • Outre mes cours (à Médiat) je donnais des cours à domicile mais travaillais le concours entre 2 et 5h par jour. (rédaction de fiches de lecture, de revues de presse, travail des langues…)

Quels livres vous ont été les plus utiles ?

  • En vrac:
    -Raymonde Moulin, L’Artiste, l’institution, le marché
    -Roger Chartier, Histoires de lectures
    -Todorov, Nous et les autres
    -Rioux et Sirinelli, La Culture de masse en France
    -Bernard Lahire, La Culture des individus
    -des Que sais-je

Quelles ressources en ligne avez-vous le plus consultées ?

  • service-public.fr
    la gazette des communes
    certaines revues -Cairn, Persée,…
    les sites de presse quotidienne

Avez-vous suivi une préparation ou une formation ? Si oui laquelle ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • J’ai suivi la formation Médiat Rhône-Alpes, j’en ai été très satisfaite pour la préparation des épreuves écrites.

Avez-vous travaillé en équipe ? Si oui, comment s’est constituée l’équipe ?

  • Parmi les élèves de Médiat nous étions cinq à avoir constitué un groupe de travail qui consistait à s’échanger des fiches de lectures.

Qu’avez-vous pensé des épreuves écrites ?

  • Pour le concours d’Etat: dissertation plus « érudite » qu’en territorial, plus général. Les notes de synthèses étaient conformes à ce à quoi je m’attendais mais restent une épreuve pénible.

Quelles questions avez-vous eues à l’oral et avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

  • Culture générale :
    -expliquez la théorie du chat de Schrödinger
    -la théorie de la relativité
    -l’âge de la Terre
    -les peintres symbolistes lyonnais (ma ville d’origine)
    -l’avenir des librairies indépendantes…
    Motivation :
    -un manager doit-il être autoritaire?
    -l’élu est-il un partenaire comme les autres?
    -que feriez-vous si votre équipe refusait d’accomplir les tâches demandées?
    -que pensez-vous des automates de prêt?
    -résumez-nous vos stages, ce que ça vous a apporté.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

  • Pour les écrits, la note de synthèse est une épreuve vraiment à part pour laquelle il faut beaucoup s’entraîner en temps réel. Pour la dissertation, une solide méthode et pour la préparation admettre que certains champs de la connaissance resteront superficiellement abordés, qu’on ne peut être spécialiste en tout.
    Pour les écrits je conseille beaucoup de simulations. Nous en avions fait avec notre groupe de travail, je crois que je n’aurais pas résisté au stress sans cela.

Autres remarques :

  • J’ai réalisé des comptes-rendus de mes épreuves orales le lendemain même, à destination d’amis qui préparaient le concours. Je peux bien sûr les diffuser.