Paris.fr
Accueil

Quand c’est trop c’est Bib’impro !

21 fév

Le Bib’impro opus 3, dernier cours d’essai avant le début des choses sérieuses, s’est déroulé dans la plus parfaite bonne humeur jeudi dernier ! plusieurs décennies y étaient représentées mais la bib’improvisation n’attend point le nombre des années et les plus jeunes de nos participants s’y sont montrés tout à fait à leur aise !

Comme d’habitude, nous avons d’abord appris à occuper l’espace, ponctuant nos pérégrinations d’appels sonores à des taxis, de salutations, de pleurs et de rires.

Nous avons ensuite improvisé des visites chez le médecin, des crimes, des vaudevilles et des dialogues loufoques en des langues imaginaires.

Puis est venu le moment de faire parler nos talents d’artistes en herbe : trois magnifiques tableaux à découvrir ci-dessous, les reconnaitrez-vous ?

 

Liberte guidant le peuple Delacroix

Indice : Moustaki m’a chantée, le peuple j’ai guidé, je suis, je suis la… (réponse ici)

 

 

 

Naissance de Venus Boticelli

Indice : Comme ma personne ne m’atteste pas je suis la déesse de l’amour et de la beauté à peine née… Qui suis-je ?

 

 

 

diseuse de bonne aventure De La Tour

Indice : ça se complique ! Je prévois l’avenir mais là je me fais faire les poches, je suis… La…

 

Share

Sélectable de février: Éros et Tlazolteotl sont sur un bateau

12 fév

Depuis quelques jours, les crocs acérés du froid s’attaquent au tendre épiderme des parisiens et des parisiennes, et laissent leurs visages blêmes profondément meurtris. Dans les officines, les pharmaciens font recette en inondant les rebords de lavabo de tubes de crème réparatrice, onguents bienfaisants et autres baumes reconstituants.

Et voilà qu’au beau milieu de ce tableau désastreux, cher lecteur, chère lectrice, vous arborez en pleine rue, avec une outrecuidance tout bonnement renversante, un rose aux joues qui ferait passer Porcinet pour le grisâtre rejeton d’un Hippopotamidae.

censored

– Alors, ça là, n’est-ce pas ? Et ça là.
– Comme ça?- Non. Comme ça. Ça, là. N’est-ce pas ?
– Comme ça?
– Oui. Là c’est très bien. C’est très très bien, très très très bien.
– En effet, c’est épatant… Ah oui, c’est épatant mon amoureux. C’est vraiment épatant dois-je dire ! Vraiment. Merci infiniment.

Et pour cause : vous êtes tombé(e) sur la Sélectable de février de la bibliothèque Václav Havel. Février est ainsi un mois d’hiver, mais c’est aussi le printemps! On parle ici du printemps des amoureux et des amoureuses, d’Eros et de l’amour charnel, qui comme chacun sait mène directement à la luxure et au stupre si l’on ne prend garde et qu’on y prend goût.

C’est donc ainsi que vous vous réchauffez, cher lecteur, chère lectrice ? C’est directement des flammes de l’enfer (de la BNF) que vous tirez votre insolente vi-gueur alors que vos con-génères se retrouvent con-gelés? Il faut dire que les ouvrages auxquels on fait référence ici ont des propriétés (oserais-je dire: des vertus) des plus utiles pour qui sait les manipuler comme il se doit.

billet

« Ie fuis long d’Vn efpan, delicat, rond & blanc, Ayant deuers le bas la pointe vn peu groffette: Madame m’a fans ceffe, ou auoir me fouhaitte Entre fes jeunes doigts, ou aupres de fon flanc. »
– Moi je sais, moi je sais! une QUENOUILLE! »

Vous pourrez ainsi tranquillement lire dans le métro l’Énigme joyeuse pour les bons esprits, qui vous plongera dans la gravelosité la plus subtile, celle qui n’a pas l’air d’y toucher et qui s’accompagne d’illustrations tout ce qu’il y a de plus respectables, en conformité avec la morale et la discrétion qui sied aux lieux publics.

Bien sûr, vous retrouverez entre autres les œuvres licencieuses des auteurs des plus connus, que ces œuvres furent avouées ou désavouées (Baudelaire, Feydeau, Théophile Gauthier ou encore Verlaine). Vous y trouverez Sade (Justine), évidemment, mais aussi d’autre fameux érotomanes quelque peu rétifs à la pensée sadienne (l’anti-Justine).

Les plus curieux d’entre nous se tourneront vers l’espion libertin, ouvrage exceptionnel qui fournit d’exhaustifs renseignements sur les charmes offerts à Paris à l’aube du XIXème siècle, leur nature et leur prix, avec toutes les descriptions idoines à ce genre d’annuaire.

Avec la revue la grivoiserie parisienne, vous aurez droit aux réflexions de ‘Mylord l’Arsouille’, ‘Don Cleophas’, ou encore ‘Minette’, sur les mœurs amoureuses des parisiens au XIXème (ce qui nous donne quelques perles incompréhensibles du type « Les femmes séduisantes se divisent en deux catégories, les femmes qui rayonnent et celles qui absorbent. Les hommes de génie et les nigauds confondent presque toujours ces dernières avec les autres »).

Enfin, les amateurs de langue ne seront pas en reste (comment pourrait-il en être autrement ?) avec l’inénarrable Lady Chatterley’s Lover ou les memorias intimas de Jacqueline de R..

Et si la culpabilité ne vous ronge pas encore, vous saurez trouver le chemin de la bibliothèque pour y retrouver au rez-de-chaussée notre enfer bien à nous: d’autres romans, des bandes dessinées, des documentaires, des jeux vidéo et plus encore.

 … À emprunter sous le manteau!

N0854622_JPEG_17_17DM

« – Donc si je comprends bien, on ne risque absolument rien à se procurer ces ouvrages licencieux?
-C’est ça, ABSOLUMENT rien »

Share

Bib’impro épisode 2 !

12 fév

 Après 2 semaines d’une intolérable attente, le Bib’impro est revenu ! Jeudi soir à 17h30 ! Avec des visages connus et d’agréables nouveaux on a d’abord hélé des taxis. Puis, on a dû choisir notre camp (et le crier haut et fort) entre celui du ketchup et de la mayo, des pull-overs et des cols roulés, parce que c’est important les convictions dans la vie !

On a erré dans des églises et des gares, se fuyant et s’attirant, se saluant et se repoussant, tout en exprimant d’intenses émotions !

Puis on a de nouveau transféré notre énergie à l’aide d’ « IA » de « AI » et de « HOLD ON » retentissants ! On s’est envoyé des balles bleues, rouge, vertes et jaunes à la figure !

Un AI parfaitement maîtrisé enchaîné par un IA non moins prodigieux, un vrai maître de l'impro !

Un AI parfaitement maîtrisé enchaîné avec un IA non moins prodigieux, un vrai maître de l’impro !

On s’est demandé : « mais qu’est-ce que tu fais ? » question ô combien importante et qui a donné lieu à des réponses pour le moins… déconcertantes (« Je saute d’un hélicoptère en flammes ») !

Puis, à l’aide de photos, on s’est inventé des histoires ! Enfin, on a rejoué des tableaux célèbres et des villes romantiques avec nos corps (Croyez moi sur parole, jouer l’arc de triomphe fait très mal aux abdos…) !

Encore une très bonne séance de Bib’impro, on vous attend jeudi 19 pour de nouvelles folles aventures !

Citation de la semaine : « Avec le bib’impro, on oublie ses sanglots » Claude Simon.

Share

Club des lecteurs : un cercle très fermé ?!

7 fév

Maxime et moi entrions pour la première fois dans le très mystérieux club des lecteurs, c’est-à-dire le sacro saint lieu de ceux qui aiment lire car oui à la bibliothèque il n’y a pas que des jeux video, des ordinateurs et des enfants, il y a aussi des adultes passionnés de littérature !

[…]

Share

BIB’impro 1

24 jan

visuel théâtre

Ouf, le voici enfin arrivé, après avoir été reporté, le BIB’impro numéro 1, 1er cours d’improvisation dans une bibliothèque!

Sont venus des lectrices connues (de notre club de lecteurs, merci à elles!) et des inconnus : on aime la surprise de toute façon et tout le monde a bien joué le jeu!

On a inventé notre prénom dans une langue des signes à nous, 

on a fait des « IA » des « AI » et des « Zap » pour s’échauffer et même une corde de nœuds.

Puis des machines à presser des tomates, à rêver (c’est beau le théâtre) , à cauchemars, à bisous  (c’est beau l’amour) et une machine inconnue à libre interprétation qui nous a plu.

Puis nous avons tous dit « Oh Oui » comme des enfants de 4 ans à la récré pour finir dans des impros courtes : en voiture Simone!

Share

Expérimentez le jeu vidéo

14 jan

Voilà maintenant un peu plus d’un an que la bibliothèque a ouvert ses portes. Attendu au tournant sur les jeux vidéo, nous avons développé tout un tas d’animations et de partenariats sans vraiment rentrer dans un thème précis. C’est aujourd’hui chose faite avec le cycle, deux points, ouvrez les guillemets Expérimentez le jeu vidéo.

012201221859674-c2-photo-oYToxOntzOjU6ImNvbG9yIjtzOjU6IndoaXRlIjt9-fiche-jeux-cheval-poney-mon-haras

Vous ne tirerez rien de bon de cette expérience par exemple

 

Le cycle aura pour but d’appréhender le jeu vidéo sous un autre angle, en montrant la diversité des créations et en offrant des perspectives différentes.
Ce coup-ci, on va moins jouer (un peu tout de même faut pas déconner), on va plus parler, tester, théoriser, échanger ensemble.

De fin janvier à fin mars la bibliothèque accueillera différents intervenants, pour des thématiques variées. Nous aurons une Masterclass autour de la pratique du Speedrun (c’est quoi ce mot barbare ?), une conférence intitulée « Jouer un peu, beaucoup, beaucoup trop », une exposition jouable (je vous avais dit qu’on jouerait) des étudiants de Isart Digital et nous finirons avec les jeux alternatifs du collectif Alineaire (que nous avons déjà reçu à la bibliothèque il y a quelques mois).

Et la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que c’est gratuit !

Venez, on va se marrer.

Share

Sélectable de Janvier: Les nouvelles fantastiques du XIXème siècle, ou la bouillote du diable

8 jan

N53074325_JPEG_1_1DM

« – Madeleine, je vous le répète, en 2015 JE ME RASE CETTE MOUSTACHE!
- Mais voyons Aristide, nul besoin de vous emporter de la sorte… D’ailleurs ça revient à la mode à la halle Pajol »

En janvier, il y a ceux qui, encore pleins du pétillement des coupes qu’ils ont bues, prennent des résolutions qui s’évanouiront le lendemain comme des bulles de savon.

Et il y a ceux qui, comme nous, lassés de répéter bonne année et plus inspirés par le froid qui taille dans les chairs et la brume qui escamote à nos regards des paysages pourtant si familiers, préfèrent un bon conte à dormir debout, bien court et bien senti. […]

Share

Le Noël Kawaii du club manga

2 jan

Tout d’abord, que signifie le mot « Kawaii » (prononcez le waii comme dans « hawaï ») ? La traduction la plus courante est « mignon », mais ce terme peut aussi signifier « petit », « fragile », « attendrissant », ou « délicat ». Et comme vous allez le constater, il y a bien des manières différentes d’être kawaii dans le vaste univers du manga !

http://fc07.deviantart.net/fs70/f/2012/210/7/7/keep_calm_and_be_kawaii_by_natalia_factory-d591r7t.png

[…]

Share

Bib’impro ! Enfin l’épisode 2 !

2 jan

 

Avant je n’existais pas ….

roman5

bibimpro2

bibimpro3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis Bib’impro est arrivé !

 

 visuel théâtre

    et là, ma vie a changé :)

 

bibimpro6

Share

Horoscope 2015 !

30 déc

Les magazines vous proposent déjà des horoscopes pour toute l’année, à vous les scorpions timides qui prendrez des risques, à vous les béliers devant qui un destin s’ouvre. Mais qui peut vous dire ce que vous aurez plaisir à lire, à voir, à jouer ? Qui mieux que votre bibliothécaire peut vous donner des conseils pour rendre 2015 réjouissante ?  on relève le défi et on vous promet d’ailleurs, que, pour tous les signes confondus tout se passera bien aujourd’hui ! 

 

bélier

Bélier : 2015, l’année où vous vous mettrez vos rêves à l’épreuve : concentrez-vous sur les détails pratiques ! 

image.ashxLe grand livre de la reconversion professionnelle
de Christelle Capo-Chichi

Minecraft

Minecraft, offrez vous un monde à bâtir, entraînez-vous dans notre club, un mercredi par mois !

 

 

[…]

Share

Les dernières agapes du club des lecteurs en 2014

26 déc

On s’attable, il est 10h30. Une profusion de livres et de gâteaux en partage.

Amuse-gueules

délices

Sylvie commence avec des amuse-gueules fondants et pétillants sur la langue. De quoi nous mettre en appétit. Il s’agit des Délices de Lucy Knisley, autobiographie culinaire d’une newyorkaise aux parents fins gourmets. On suit tout son apprentissage de la cuisine de ses premiers cookies à la délicatesse extrême de la cuisine japonaise, à ses crises assumées de malbouffe. Le dessin est rond, coloré, acidulé.

[…]

Share

Chronique d’une actrice culturelle en fin de cycle !

20 déc


Samedi dernier, le samedi 13 décembre, s’est achevé notre cycle autour du goût et de la gourmandise. En vrai, nous étions très contents.

IMG_20141213_162418

La journée avait commencé par une recherche désespérée de fruits étranges entre La Chapelle et Marx Dormoy.  Sous la pluie évidemment. Sans parapluie. Avec une hyperlordose proche de la sciatique. D’étranges rumeurs circulaient sur la probabilité de se retrouver, graine de lotus soufflées dans une main, vessies de poisson frites dans l’autre, face à une salle… vide. « C’est les achats de Noël » soufflaient les uns, « pas une âme entre les travées aujourd’hui » murmuraient les autres ou, pour les plus cruels « Hé, mais c’est qui qui s’occupe de la communication sur les événements dans cette bibliothèque ??? »

… Si bien que cette chanson circulait esseulée dans ma tête : Image de prévisualisation YouTube

Mais au final, c’était vachement bien. D’abord il y a eu la conférence sur la plateforme Open food facts, qui a fait apparaitre des silhouettes dans la salle. Et on a bien compris que vous vous intéressiez vraiment à l’utilité de cet outil, permettant à chacun de décortiquer les étiquettes des produits consommables. Des outils libres et gratuits pour se ré-approprier notre quotidien, tout ce qu’on aime à la bibliothèque…

Puis on a remis les prix aux gagnants du concours de recette insolites, Chloé, Nadjib et Mathilde.

[…]

Share

Bib’impro : enfin le roman photo de Tom et Brad ! EPISODE 1

16 déc

 

Capture 1Capture 2Capture 3Capture 4

Share

Toutes les bonnes choses et ce stage ont une fin [Jour 5]

13 déc

Aujourd’hui, je commence encore à 10h mais la fin de mon stage s’annonce. C’est excitée mais un peu triste que je commence ma journée.

Chocolat chaud que m’a servi Lisa

 

[…]

Share

Moi ?! Je suis stagiaire.[Jour 4]

12 déc

Le bureau de Mélanie que l’on m’a prêté pour mon stage

Aujourd’hui, j’ai aussi commencé à 10h. Le vendredi matin, c’est le grand rangement et les stagiaires doivent s’y mettre aussi ! J’ai rangé au premier étage avec Marie et Lisa, bibliothécaires de la bibliothèque Václav Havel et une autre stagiaire, Ketsia. J’ai rangé une partie des bandes dessinés en série, une autre des bandes dessinées one-shot et les mangas +12. Après, j’ai fait une petite pause manga : relecture du manga MairunoVich. […]

Share