Richard Russo, l’Amérique du dedans

Il y a des auteurs dont le style n’est pas flamboyant… à mille lieues de Garcia Marquez, de Joseph Kessel ou de Milan Kundera. Et pourtant, ces auteurs là, plus discrets  avec leur plume et leur mots que d’autres, parviennent à élaborer des univers qui nous marquent, qui imprègnent nos imaginaires de leurs personnages attachants et de leurs ambiances inimitables.

Richard Russo

Un écrivain ce n’est pas seulement un assembleur de mots, c’est surtout un faiseur de monde, un démiurge. Et il y a des mondes dans lesquels on a plaisir à se faufiler, des mondes souvent durs, qui ne font pas de cadeaux à ceux qui les peuplent, mais où l’on sent néanmoins le regard prévenant de l’auteur, soucieux du bon déroulement de la narration, distillant ça et là quelques péripéties, un éclairage ou une précision. On sent la vérité de ces mondes, on pourrait presque les toucher et les sentir. Il y a peu être un peu de vécu là dedans, soigneusement dilué dans un tissu de fiction, brodé de milles détails inventés ou exagérés… Mais ça reste cohérent, et on joue les explorateurs, découvrant les paysages mentaux de l’écrivain et de ses personnages.

Richard Russo est de ces hommes qui vous ouvrent les portes de mondes plus vrais que nature,  dévoilant des univers rudes (essentiellement des bleds des grandes plaines nord américaines) et des personnages rustres. Tous sont pourtant profondément humains et on suit leurs mésaventures avec fascination. Ces ivrognes, ces pères, ces êtres qui tentent, rêvent, se brisent et s’échouent sur les rivages de la vie sont, on le sent, profondément aimés par Russo. Des chroniques pleines de tendresse, voilà ce que sont ses romans, qu’il s’agisse de Quatre saisons à Mohawk, que je viens de finir, ou d’Un homme presque parfait et des autres (Le phare de Monhegan ou Le pont des Soupirs entre autres)… Le déclin de l’Empire Whiting a, pour ces mêmes raisons, reçu le prix Pulitzer en 2002.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *