Entre adultes qu’on s’entend !

Vous les avez sûrement déjà croisés à la Fnac ou chez un de vos libraires du quartier (Le Rideau Rouge ou Les enfants sur le toit). Ils sont là plusieurs heures durant devant les rayons à prendre des notes, assis, debout, souvent discrets (mais pas toujours), concentrés. Vous leur avez même peut-être déjà demandé un renseignement.

Bienvenue dans la section Adulte.

Et oui, ils sont comme ça les bibliothécaires, ils ont toujours l’air d’être là pour « orienter » ! Mais en fait, ils sont là pour préparer des paniers d’acquisition. Ahhh le jargon… Vous me direz les paniers*, qui a déjà fait ses courses au marché ou sur l’internet comprend l’idée ! Le bibliothécaire en préfiguration fait des paniers plus que tout autre bibliothécaire et comme nous sommes en préfiguration nous faisons beaucoup mais alors beaucoup de paniers (fin de la phrase) !

Le bibliothécaire est une engeance particulière. Surtout le bibliothécaire en préfiguration. Celui-ci préfigure – il envisage – il anticipe – il extrapole – en un mot, il fantasme ! son public, ses services, son planning de service public, ses accueils de classe, ses animations, sa communication. Et parfois même, ses futurs, hypothétiques, fantasmagoriques problèmes. Et oui, le bibliothécaire en préfiguration se pose beaucoup de questions. C’est pour ça qu’il fait beaucoup de réunions.

On fait des paniers…

Et dans tout ça, que fait le pôle adultes ? Quel est son fonctionnement ?

En fait, nous prenons part à toutes ces réflexions en pensant peut-être un peu plus que les autres aux post-ados. On se demande : où commencera l’alphabet des romans ? Combien de puces RFID* devons-nous mettre par document ? Et si nous n’avons pas de tables, est-ce que nous aurons des rideaux ? Et si nous n’avons pas de toilettes est-ce que nous aurons des chouquettes ?…

Mais tout ça n’est pas le plus important, même si être 19 sur notre plateau au quotidien c’est usant, qu’est-ce que c’est chouette de voir leurs têtes tous les matins en arrivant !

 —

Caroline

* A ne pas confondre avec le panier d’AMAP. En effet, le bibliothécaire choisit un à un les documents qu’il y met, même s’il est lui aussi soumis à la production !

* Radio frequency identification : puce qui permet d’identifier le document lorsque vous l’empruntez à l’automate.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *