Yare yare daze ! Un été 18+ avec le Club manga ! Junji Itô !

L’été au Japon est la saison des fantômes et des histoires qui font peur. Pour fêter ça, le club manga se fait une joie de vous présenter un grand auteur du manga d’épouvante : Junji Itô !

 

 

Dès que l’on ouvre un manga de Junji Itô, on est frappé par sa grande inventivité visuelle, inscrivant l’auteur dans la grande tradition des auteurs japonais du genre horrifique tels que Kazuo Umezu, dont Junji Itô revendique l’influence. Chacune de ses histoires repose souvent sur une image forte à même de marquer les esprits, dans des compositions plus dérangeantes par leur absurde, voire leur grotesque, que par le gore qui s’en dégage.

Le « mannequin » de Junji Itô, inspiré, selon ses dires, par la photo d’un vrai top-model dont le regard « sinistre » a frappé son imagination…

 

Il n’est d’ailleurs pas anodin que certaines de ces images fortes aient à l’occasion généré mèmes et détournements un peu partout sur internet…

 

Mais si ses histoires courtes, regroupées en plusieurs recueils par l’éditeur Tonkam, sont brillantes, c’est peut-être dans ses « récits longs » que l’auteur déploie toute la mesure de son talent ainsi qu’un certain nombre de thématiques semblant lui tenir à cœur : pression du groupe dégénérant en hystérie collective dans Remina ou Spirale, puérilité dans le Journal de Sôichi, culte des apparences dans Tomie, etc… On note toutefois que malgré cette intransigeance dans le traitement des travers humains, Junji Itô n’est que rarement cynique, ces mêmes travers étant en réalité autant d’épreuves à surmonter pour des héros très purs et droits, réussissant envers et contre tout à rester fidèles à eux-mêmes et à ceux qui leurs sont chers.

Aussi fascinante dans son propos que dans son graphisme, l’œuvre de Junji Itô mérite donc toute votre attention, que vous soyez amateur d’horreur, de bande dessinée, ou même simple lecteur curieux. Aucun de ses mangas ne vous laissera indifférent, et peut-être vous aussi, ne regarderez-vous plus les escargots ou les tops-model de la même façon…

Hommage de l’auteur à Howard Phillips Lovecraft.

 

Retrouvez l’œuvre de Junji Ito dans notre fonds :

Le journal de Sôichi

Black paradox

Le voleur de visages

Spirale

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *