La rentrée du club manga : les Mordus, la sélec’ 13 et +

Elle est disponible depuis une dizaine de jours au premier étage, mais vous attendiez tous d’en savoir un peu plus sur ces couvertures aux couleurs chamarrées avant de vous lancer…
Voici la présentation de la deuxième partie de la sélection des Mordus du manga, consacrée cette fois aux séries 13 ans et plus ! Comme pour la première sélection, tous les genres, tous les styles sont représentés, alors n’hésitez pas à glisser votre bulletin dans l’urne avant décembre prochain !

Rendez-vous le 8 novembre pour notre prochaine séance : gastronomie au menu.

        

 

Kids on the slope

Dans le Japon des années 60, Kaoru et Sentarô,  deux adolescents aux tempéraments opposés vont se découvrir une passion commune pour le jazz et former leur propre groupe au sein de leur lycée… Ils répéteront chez la jolie Ritsuko, une camarade de classe qui ne laisse pas Kaoru insensible.

Que vous soyez ou non amateurs de jazz, vous ne resterez pas indifférents à cette belle histoire d’amitié et de musique aux personnages attachants, servie par un dessin simple et élégant.

 

 

Mairunovich

Victime des brimades de ses camarades à cause de son physique jugé ingrat, Mairu décide de changer de look. Mais sa métamorphose en gravure de mode lui permettra-t-elle pour autant de trouver sa place au lycée, et surtout de trouver l’amour ?

Si le thème de ce shôjo manga est intéressant, on peut cependant se demander quel est le point de vue de l’auteure sur ce culte des apparences, qui ne semble guère remis en question dans ce premier tome… A vous d’en juger ! (Et de nous donner votre avis !)

 

 

Sous un rayon de soleil

Tatsuya Kitazaki, un écolier, s’est juré d’abattre l’arbre qu’il juge responsable de l’accident de sa sœur, devenue infirme. Il fait cependant la connaissance de Sarah, jeune fille ayant le mystérieux pouvoir de communiquer avec les végétaux…

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir cette œuvre moins connue, mais superbement dessinée, de Tsukasa Hôjo, auteur des célèbres Cat’s Eyes et City Hunter.

 

 

Happy project

Afin d’enrayer la baisse de la démographie, le gouvernement japonais contraint tous les jeunes gens de 18 ans à participer à un stage de rencontres à l’issue duquel ils devront se marier sous peine d’être mis au ban de la société. Sôta et Kaede, deux amis d’enfance, se présentent donc au Happy Project et à leurs nombreux participants…

Un dessin naïf pour un propos qui l’est beaucoup moins… On est curieux de suivre l’évolution de cette série où des héros attachants tentent de trouver l’amour malgré les lois, les calculs et les manipulations…

 

 

Le Chef de Nobunaga

Ken se réveille amnésique dans le Japon du XVIe siècle. Cuisinier talentueux, il deviendra le chef attitré d’Oda Nobunaga, grand général oeuvrant à la réunification des provinces du Japon…

Si le thème n’est pas sans rappeler d’autres mangas comme Jin, on apprécie le traitement des personnages historiques, plutôt nuancé, et un dessin soigné qui sait mettre le lecteur en appétit !

 

 

Space Brothers

2006. Hibito et Mutta sont deux jeunes frères qui, un soir d’été observent une lumière étrange dans le ciel s’envoler vers la Lune. Ils se font alors la promesse mutuelle d’aller plus tard dans l’espace. 19 ans passent et si Hibito touche du doigt son rêve, Mutta, lui, en est loin : viré d’un boulot inintéressant pour avoir frappé son chef, il mène une vie morne et semble avoir oublié son serment. Il se reprend alors en main et décide de rejoindre son petit frère à l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise. Le chemin vers l’espace est ardu et n’est pas astronaute qui veut… Mutta s’engage dans un parcours semé d’examens, d’épreuves en tout genre et de rencontres hautes en couleur !

Un héros loufoque et attachant pour ce récit initiatique. Avec de la vraie science dedans !

Si vous êtes fan d’Hibito et Mutta, vous pouvez aussi les retrouver dans l’adaptation cinématographique de Space Brothers (malheureusement encore indisponible en France).

Image de prévisualisation YouTube

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *