Chronique d’une actrice culturelle en fin de cycle !


Samedi dernier, le samedi 13 décembre, s’est achevé notre cycle autour du goût et de la gourmandise. En vrai, nous étions très contents.

IMG_20141213_162418

La journée avait commencé par une recherche désespérée de fruits étranges entre La Chapelle et Marx Dormoy.  Sous la pluie évidemment. Sans parapluie. Avec une hyperlordose proche de la sciatique. D’étranges rumeurs circulaient sur la probabilité de se retrouver, graine de lotus soufflées dans une main, vessies de poisson frites dans l’autre, face à une salle… vide. « C’est les achats de Noël » soufflaient les uns, « pas une âme entre les travées aujourd’hui » murmuraient les autres ou, pour les plus cruels « Hé, mais c’est qui qui s’occupe de la communication sur les événements dans cette bibliothèque ??? »

… Si bien que cette chanson circulait esseulée dans ma tête : Image de prévisualisation YouTube

Mais au final, c’était vachement bien. D’abord il y a eu la conférence sur la plateforme Open food facts, qui a fait apparaitre des silhouettes dans la salle. Et on a bien compris que vous vous intéressiez vraiment à l’utilité de cet outil, permettant à chacun de décortiquer les étiquettes des produits consommables. Des outils libres et gratuits pour se ré-approprier notre quotidien, tout ce qu’on aime à la bibliothèque…

Puis on a remis les prix aux gagnants du concours de recette insolites, Chloé, Nadjib et Mathilde.

Les recettes ? Vous nous les demandiez, les voilà :

Le cake chorizo maroilles de Mathilde

  • 3 œufs,
  • 150 g de farine,
  • 1 sachet de levure,
  • 10 cl d’huile de tournesol,
  • 5 cl de bière blonde,
  • 12,5 cl de lait;
  • 100 g de gruyère râpé,
  • 150 g de chorizo,
  • 100 g de maroilles,
  • pincée de sel et de poivre,
  • 1/2 cuillères à café de cumin

Préchauffer le four à 180°C. Dans un saladier, mélanger au fouet les œufs, la farine et la levure. Incorporer petit à petit l’huile, le lait chauffé, la bière, le sel et le poivre. Ajouter le gruyère et mélanger. Couper le chorizo et le maroilles en dés. Mélanger le fromage avec le cumin. Ajouter alors le chorizo et le maroilles à la pâte. Verser dans un moule à cake sans graisser et cuire pendant 45 minutes. Vous pouvez laisser reposer l’appareil 15 minutes avant d’enfourner, le cake n’en sera que meilleur et plus léger !

 Le Pain d’épice au miel, fraise et citron de Nadjib

  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 150g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de quatre-épices
  • 1 cuillère à café de noix de muscade râpée
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1cuillère à café de gingembre en poudre
  • 250g de miel
  • 2 œufs
  • 100 ml de lait juste tiède
  • 150g de fraises
  • 2 citrons

Préchauffer le four à 160°. Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, les deux sucres, le quatre-épices, la noix de muscade, la cannelle et le gingembre. Faire chauffer le miel dans un casserole à feu doux. Puis le verser bien chaud sur le mélange précédent. Tout en remuant cette préparation avec une cuillère en bois, incorporer petit à petit les œufs, puis un peu de lait juste tiède pour amalgamer le tout. Laver les fraises, les équeuter et les couper en petits morceaux. Faire un jus de citrons, mélanger le tout. Mettre la préparation dans un moule à cake beurré. Enfourner et laisser cuire 1h15. Sortir le pain d’épices du four et le laisser refroidir.

 La soupe de sorcière aux vers de terre de Chloé

  • 1kg de potiron épluché
  • 500 g de pommes de terre
  • 1 poireau
  • d’autres légumes selon les goûts (j’y mets toujours 2 carottes)
  • sel, poivre, thym frais
  • 1 knacki par personne

Mettre les légumes épluchés avec le thym, le sel, le poivre et de l’eau dans la cocotte minute. Laisser cuire 10 mn, après la mise en rotation de la soupape. Mixer ensuite le tout. Pendant ce temps, couper chaque knacki en longue lanière, et les disposer dans un bol. Verser la soupe sur les knackis, faire réchauffer si besoin, puis servir avec une cuillère de crème fraîche.  Bon appétit !

 ggourmandise

On a bien mangé. Pas mal ri aussi, je vous laisse quelques citations glanées ici et là :

« La gelée d’herbe, comme ça, c’est fade. A la maison on la mange avec du sirop de menthe… »

Assez unanimement, le karela juice s’est transformé en supplice, d’autant plus qu’à posteriori on a fini par trouver l’indication suivante sur l’emballage : «2-3 cuillères à café à diluer dans de l’eau ». Ah bon… On a eu aussi la surprise du fruit à pain, qui finalement ne se mange que cuit, le fruit « wood apple »   que n’avons pas réussi à ouvrir, la prune de Cythère toute filandreuse…

 Nous étions aussi très heureux d’avoir mélangé des publics très différents. La gourmandise, ça rapproche ! Alors, merci à tous les participants, ceux qui ont proposé des recettes, à Hélène Tavera pour sa superbe balade à la découverte des épiceries de La Chapelle, à Muriel Bloch la conteuse, à  Sylvain Naudin et Stéphane Gigandet d’Open food facts, à la Mini-compagnie et son spectacle qui nous a fait nous envoler, au lycée professionnel Edmond Rostand, ses élèves et son équipe si dynamique, aux commerçants du marché de l’Olive (ou « de la Chapelle ») qui nous ont fait goûté leurs produits caribéens et marocains, aux collègues qui ont proposé des animations et leur aide sur l’organisation de dernière minute… En particulier, merci à Arthur et Géraldine pour les makis !

maki

Un grand merci à tous !

 Lisa (et Maÿlis)

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *