10 livres pas mal mais pas non plus incroyables

Le 4 va vous faire halluciner…

 

Il est de ces livres dont la lecture change votre vie. Des écrivains si incroyables que leurs univers, créés sous vos yeux, ne vous quitte jamais vraiment longtemps. Nous avons tous connu ce moment déchirant où cet excipit odieux vous extirpe de force d’un monde dans lequel vous aviez investi tant de temps et de sentiments. Comme une rupture amoureuse ou la perte d’un être aimé, ces déchirements jamais vraiment ne se soignent.

Il existe pourtant une solution ! Ne plus lire ces odieux ouvrages qui vous donnent tant de peine.

C’est l’objet de cet article, recensant 10 livres que vous pourrez lire sans crainte de les quitter ou de les perdre dans le métro (sauf s’ils sont de la bibliothèque, car dans ce cas il faudra les rembourser) tant ils présentent un intérêt que nous qualifierons de limité.

 

1/ Sket dance.

 

sket-dance

A noter que le titre lui se lit dans le sens occidental, c’est à n’y rien comprendre.

 

Sket dance est un manga. C’est-à-dire une Bande-dessinée japonaise. Comme c’est japonais c’est écrit dans l’autre sens et ainsi il faudra lire depuis la fin jusqu’au début, de droite à gauche et de bas en haut, ou l’inverse, ce qui représente un investissement certain en terme d’intelligence. Aussi, si d’aventure vous en étiez dépourvu, je vous déconseillerais la lecture de Sket dance. Cela dit je la déconseille à quiconque. D’après ce que je comprends en le feuilletant, Sket dance ne parle ni de danse ni de skate mais de collège. J’ai lu deux-trois cases et quelque soit le sens de lecture ça a l’air bof.

 

2/ Cent adresses futées pour parents débrouille.

 

100-adresses

Si j’en crois la photo nous avons affaire à l’édition 1943, cent adresses futées pour collaborer.

 

Sous-titré : « tous les bons plans à petits prix pour habiller, bichonner et amuser vos enfants ». Tout un programme qui paraît à première vue très très triste, surtout si on regarde la couverture.

Vous le comprendrez aisément, ce livre est avant tout destiné aux gens qui possèdent des enfants. Sinon, il est fort inutile de fréquenter les adresses qui y sont recensées. Toutefois la discrimination ne s’arrête pas là car il faut également être un parent « débrouille » et donc faire des fautes de syntaxe car on utilise en temps normal un adjectif (débrouillards). Mais enfin je ne vous l’apprends pas. A noter que si ils étaient si futés que ça ils n’auraient pas besoin d’un fichu livre.

J’attire votre attention sur le fait que cette édition ne concerne que Paris, aussi y vivre est une condition sine qua non pour profiter de toutes ses subtilités.

J’ai toutefois appris qu’il y avait un « café poussette » dans le 9ème et qu’étant dépourvu de poussette je n’y avais pas ma place, cela méritait bien de lire ce livre.

 

3/ La bio de Sigebert III, roi d’Austrasie. Auteur inconnu.

 

sigebert

Un sacré rigolo ce Sigebert, ici en pleine montée de MDMA en train de porter son château.

 

 

Si elle existe, cette bio retranscrit les grandes années du roi surnommé qui a fait des trucs biens et d’autres moins top mais bon personne n’est parfait. Ce qui est sûr c’est que la lecture n’est pas des plus amusantes.

 

4/ Le fantôme d’à côté. RL Stine.

 

fantome

En vrai ça fait grave peur.

 

Pas le meilleur chair de poule, cette collection de livres d’horreurs pour enfant que je lisais lorsque j’étais  ce niveau de multiplication cellulaire particulièrement ingrat. Il raconte l’histoire d’un fantôme qui vit à côté. A côté de quoi ? Je ne m’en souviens pas, vous n’avez qu’à lire le livre. Ce qu’on peut être fainéant de nos jours.

 

5/ L’assimil Using French. Anthony Bulger.

 

using-french

J’aimerais presque ne pas savoir parler français pour pouvoir utiliser ce beau livre.

Si vous ne parlez pas français, cette méthode présente l’intérêt de vous apprendre la langue de Molière. D’un autre côté vous ne le saurez jamais car vous ne pouvez pas déchiffrer cet article. C’est mal fait quand même.

 

6/ Le prochain Houellebecq. Michel Houellebecq.

 

houellebecq

Le livre n’ayant pas encore de couverture, j’ai d’autorité décidé de mettre une photo de fleur car j’aime son bleu.

Qui parlera de la chute de la civilisation, de la  montée de l’Islam politique et du sexe triste contemporain dans un style sans style. Il fera polémique et chacun le lira en cachette. On a hâte.

 

7/ Le Routard New-York 1999. Des routards.

 

nyc-1999

C’était quand même autre chose les couvertures à l’époque. Pour le contenu par contre c’est exactement le même.

Il n’est plus publié, ce qui est un désavantage car il vous faudra le chercher sur les quais de Seine en espérant le croiser sur l’étal d’un parisien. Si vous n’êtes pas parisien de toute façon je ne m’adresse même pas à vous.

Vous y trouverez par contre des indications sur des édifices qui n’existent plus. En plus comme c’est le Routard et qu’il n’est jamais mis à jour vous pouvez être sûr que les restaurants indiqués sont les mêmes que dans la version 2018 (et qu’ils étaient déjà fermés à l’époque.)

 

8/ Citizen Kane. Orson Welles.

 

citizen

Citizen Kane est un chef-d’œuvre absolu mais ce n’est pas un livre, c’est un film d’Orson Welles. A ne pas confondre avec H G Wells, un écrivain, ou encore la banque Fargo Wells qui n’a strictement rien à voir. Mais vous vous en doutiez. Cela dit ce titre n’a rien à faire dans ce classement et n’y est certainement que pour combler un vide dans l’imagination de l’auteur.

 

9/ Petit ours brun est en pleine descente d’héro. Auteur inconnu.

 

Close-Up Portrait Of Bear

J’ai mis un ours un peu joyeux parce que je trouvais pas de photo d’overdose d’ursidé.

Ce qui a de bien avec ce titre c’est qu’il n’existe pas et que vous n’aurez donc pas à vous en farcir la lecture. Enfin, ça change quand même de la banale histoire de l’ours qui cherche sa famille ou des potes pendant des heures d’album jeunesse à lire à votre enfant à l’intérieur d’une adresse futée. Ici, l’ours n’a aucun pote ni plus aucune famille car il est addict à l’héro. C’est un peu triste, j’en conviens. Cela dit l’image est forte et pourrait vous dissuader d’utiliser le produit susnominé s’il vous en venait l’envie. Cet article aura donc au moins eu ceci de positif.

 

10/ Mon roman que je suis en train d’écrire. Moi.

 

p1020918

Moi en pleine inspiration créatrice sur mes heures de travail.

Il est bien mais pas ouf pour le moment. En même temps je suis en train de l’écrire et il est loin d’être fini. Mais bon je le tease déjà pour bien marquer les esprits le jour où il sortira pour une rentrée littéraire avec 14785 autres premiers romans que personne ne lira et finiront dans des cartons dans une cave. C’est fort triste je crois que je vais abandonner et plutôt écrire des articles de blog.

 

 

 

 

 

Share

2 réflexions au sujet de « 10 livres pas mal mais pas non plus incroyables »

  1. je crois que je n’ai jamais lu de critiques de livres qui m’ont fait autant rire. L’idée est géniale, les livres à ne surtout pas lire, c’est exceptionnel. et quel prose!!!!!! Dommage d’abandonner l’idée de ton propre livre. Il aurait mérité de sortir du lot des livres qui finiront dans les cartons avant d’être lus. Parce qu’un livre qui finit dans des cartons de déménagements après avoir fait le tours du monde et avoir été lu par des milliers de personnes , en soit c’est plutôt pas gênants. Courage, Continuez c’est trop jouissif à lire même sans être sous héro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *