Cent ans déjà… Et un peu moins de solitude

Quel point commun entre une fête de quartier, une ludothèque, un centre d’animation, un espace public numérique, un centre de formation sociale, des cours socio-linguistiques?… C’est L’ENS ou encore « École Normale Sociale », cet établissement qui, malgré – ou grâce à -ses cent belles et rondes années, se révèle être un poumon stratégique de la vie du quartier la Chapelle, dans le 18e arrondissement.

Ce que vous connaissez probablement du lieu, c’est l’accueil des enfants, peut-être la chorale et les cours de gym douce, les évènements comme Squares en fête et la fête du quartier, ou encore le jardin collectif – et lieu d’échange – Arrière-cours 93 (http://arrierecour93.blogspot.fr )…

Banderole réalisée pour 18e en fête.

Ce que vous connaissez peut-être moins, c’est sa vocation d’école, de centre de formation des travailleurs sociaux. À l’origine, en 1911 donc, l’action sociale est balbutiante et le projet par conséquent novateur. Jacques ELOY, sociologue et administrateur de l’ENS, rappelle ainsi « qu’à l’époque de la création de l’école, les droits sociaux, les politiques sociales, l’État providence n’existaient pas, mais que, par contre, il existait une monumentale question sociale issue (…) de la révolution politique de 1789 et de la révolution industrielle ». Le lieu répondait donc à un pressant besoin. L’action sur le terrain s’est développée ensuite, et l’ENS fait aujourd’hui partie d’un réseau d’une trentaine de centres sociaux sur Paris.

Ces deux aspects réunis dans une même structure laissent supposer une interaction toujours vive entre théorie et pratique. En tout cas, nous avons particulièrement apprécié de travailler sur l’organisation de la fête de quartier en juin dernier avec l’équipe de l’ENS. Un vrai régal !

 

Adresse:
2 rue de Torcy
75018 Paris 18e

Site internet : http://www.ensparis.fr

 

Share

Élise, libraire au Rideau Rouge (Paris 18ème)

Nous donnerons régulièrement la parole aux Pajoliens sur ce blog.  Voici donc notre deuxième portrait, celui d’Élise qui s’occupe, en tandem avec Anaïs Massola, de la librairie Le Rideau Rouge. 

Entrée de la librairie « Le Rideau Rouge »

Lire la suite

Share

Nous les avons rencontrés

Vous avez sûrement entendu parler de « concertation », un terme très à la mode qui frémit sur les lèvres dès qu’un projet d’aménagement urbain pointe… Et bien, la ZAC Pajol en offre un exemple réjouissant. C’est ce que nous ont appris les rencontres de Siska Pierard ou Olivier Ansart, qui par leur implication dans la vie associative du quartier la Chapelle, en sont les témoins.

Retour dans le temps… En 1994, le 1er projet de ZAC est présenté. Il propose majoritairement des logements, dans un quartier déjà extrêmement densifié. Il sera abandonné à la fin des années 90. En 2001 le projet est relancé, mais en comptant sur un regroupement de voix  « locales », la Coordination Espace Pajol (CEPA) créée en 2002, regroupant plusieurs associations du quartier, est bien décidée à faire entendre sa voix sur des propositions concrètes. Une lutte de longue haleine, donc, qui aboutira à une réelle prise en compte de la plupart des propositions dans le projet actuel…

Et vous pensiez qu’ils s’arrêteraient là ??? Ces agitateurs de conscience citoyenne se retrouvent sur les problématiques qui touchent le quartier, et actuellement le projet « Chapelle internationale », qui prévoit de remodeler le nord du quartier La Chapelle.

Allez donc voir le site de lAssociation pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est 18ou celui de l’association Cactus.

Et Siska Pierard de répéter sa motivation, une préoccupation pour la chose « publique », une certaine idée du bien-être pour tous…

Share

Bibliothécaire dans la future halle Pajol

Nous donnerons régulièrement la parole aux Pajoliens sur ce blog. En attendant d’intégrer le quartier, nous avons interrogé ceux que nous avions sous la main !

On commence avec Lola, bibliothécaire.

Qui êtes-vous et depuis quand fréquentez-vous ce quartier ?

Bibliothécaire dans la future halle Pajol, et habitante de la rue du Département, côté 19e depuis 2008.

Qu’est-ce que ce quartier a de particulier pour vous?

J’y habite ! J’aime le côté « croisée des chemins », entre le canal et la Chapelle. Et j’ai un faible pour les paysages de voies ferrées et les espaces très dégagés que ça permet.

Pouvez-vous nous parler de ce qui s’y passe ?

Tout change ! Des rues entières sont refaites et méconnaissables d’un mois à l’autre.

Quel est le lieu que vous préférez dans la journée ?

Les jardins d’Eole.

Lire la suite

Share