Les tops de 2016 ! le 4 va vous étonner, vous bouleverser, vous tournebouler !

Cher(e)(s) lecteurice(s) de ce blog (on n’est pas encore sûrs que vous soyez pluriel(le)(s), la nouvelle année est arrivée ! Et avec elle l’espoir renaît, l’espoir d’une meilleure cuvée, car 2016, il faut bien se l’avouer, ne fut guère enjouée.

Mais trêve d’assonances en « é » ! Car nous avons du pain sur la planche. En effet, avec toute nouvelle révolution héliocentrique vient de nouvelles responsabilités pour nous, bibliothécaires. Celles de vous donner accès à la meilleure offre culturelle de l’univers habitable.

Si nous savons d’ores et déjà que 2017, grâce à vous, sera une merveilleuse année, repenchons-nous quelques instants sur cette 2016ème année que nous avons quittée sans regrets. Mais peut-être un peu vite. Car 2016, ne l’oublions pas, fut une année fort prodigue en terme de sorties culturelles. Et vous fûtes nombreux à vous jeter dessus telle une horde affamée de littérature et de cinématographe. Sans parler de videoludisme.

Mais comme un bon top 3 vaut mille mots, voici donc plein de tops 3 !

 Top trois n° 1 : les romans adultes.

Parce que le roman était encore une valeur sûre en 2016 mais bon c’était le bon temps maintenant on ne respecte plus rien et on joue à des jeux hyper violents comme Mario Kart Wii. Triste monde.

  • « Le remède mortel » de James Dashner avec 15 prêts tire sa seringue du bras. Vous noterez le subtil oxymore à effet de chiasme du titre et qu’il s’agit d’un tome 3. Le tome 3 de la saga du Labyrinthe pour être tout à fait exact.Vous y trouverez donc toutes les réponses aux questions dont vous vous fichiez complètement dans les deux premiers tomes.
Ses sales adolescents ne savent pas que le titre de leur livre est un oxymore parce que ce sont des ados qui passent leur temps à jouer aux jeux vidéo.

Ces sales adolescents ne savent pas que le titre de leur livre est un oxymore parce que ce sont des ados qui passent leur temps à jouer aux jeux vidéo.

  • Vient ensuite, avec également 15 emprunts, « Envoyée spéciale » de Jean Echenoz dont les prêts ont sûrement été dopés par le fait qu’il a obtenu cette année le grand prix de la BnF, succédant ainsi à Michel Houellebecq. Ou alors pas du tout, on ne sait pas vraiment ce qui vous passe par la tête, vous lecteurs.
  • Et enfin le grand gagnant, avec 22 prêts ! « L’origine de nos amours » d’Eric Orsenna, un écrivain qui ne sort plus avec Sophie Davant depuis 2013, sachez-le.

 Top 3.2 : la jeunesse !

La jeunesse vous a particulièrement séduit(e)s cette année puisque vous fûtes environ un milliard et demi à fréquenter la cabane des tout-petits dans les plus grands jours de notre glorieux établissement. Voyons donc ce que vous avez emprunté !

  • « Max et Lili en ont marre de se dépêcher » ce qu’a en commun avec eux l’agent B. L’agent B. a cependant été beaucoup moins prêté cette année car avec -12 prêts il n’égale pas du tout le record de Max et Lili établi à 23.

Voilà ce qu’en dit le résumé : « La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder…. Un film de genre plaisant et original qui parle de la place de l’individu dans un régime totalitaire… »

Ça a l’air vraiment bien !

  • « Un album avec un ourson dedans qui à un moment se perd mais finit par se retrouver. » au moins 20 prêts, bravo l’ours !
L'ours est très content d'être numéro 3, il n'est pas obsédé par les chiffres et l'avancement de sa carrière comme le vulgaire auteur de cet article.

L’ours est très content d’être numéro 3, il n’est pas obsédé par les chiffres et l’avancement de sa carrière comme le vulgaire auteur de cet article.

 Top 3.3 soit en fait le top trois au cube soit top 27. Le top des DVD bien sûr !

Ah, les DVD adultes ! Ce dernier bastion du prêt payant en bibliothèque qui cette année, en avril, a un peu vacillé avec l’arrivée de la gratuité pour les personnes bénéficiant de certains minimas sociaux (renseignez-vous auprès de votre bibliothécaire favori !) et pour les mineurs ! Consultons donc les meilleurs d’entre-eux.

  • « Le tout nouveau testament » qui avec 26 emprunts fait beaucoup mieux que les deux testaments précédents réunis (6 prêts) en une seule année alors que les deux autres ont eu des millénaires. Les glandes quoi !
  • « Le pont des espions » de S. Spielberg, un petit jeune qui monte, à Hollywood (22 prêts). Pour l’anecdote : sachez que le pont du titre ne désigne pas du tout le pont Doudeauville qui passe devant la bibliothèque et que d’ailleurs aucune scène de ce film n’a été tournée dans le 18ème pour la simple et bonne raison que le film se déroule en Allemagne. Cessez d’être autocentrés 5 minutes.
  • « Dear white people » (22 prêts) ce qu’on peut traduire par Chers peoples blancs, il s’agit sans doute d’un documentaire sur notre classe politique.

 Top 3 des jeux vidéo !

Le jeux-vidéo est bien entendu ce qu’on prête le plus à la bibliothèque. Mais avant de subir le triomphalisme exultant de la section en charge de la vidéoludie, il faut bien sûr prendre en considération que les jeux ne sont pas empruntables mais uniquement jouables sur place, sur l’une de nos consoles (2 PS4, un Xbox One, 2 Wii U, 4 3DS, une PS-Vita et une tablette Samsung).

  • Super Smash bros sur Wii U. Un jeu auquel je ne comprends rien et auquel je me fais régulièrement battre sauf une fois où j’ai gagné un tournoi en jouant Roi Dadidou et en éjectant tout le monde avec sa masse géante. Vous pouvez retrouver la narration de cet évènement, ainsi que d’autres tout aussi fascinants, dans mes Mémoires à venir.

A noter que SSB a quand même été joué 206 fois cette année – soit 206 fois de plus que le théâtre de Brecht. Bravo SSB !

  • FIFA 16. Excellente cuvée puisque FIFA16 totalise pas moins de 196 prêts uniquement sur Playstation 4 ! En effet, si on ajoute les prêts de la Playstation 3 et de la Xbox One on obtient un nombre non-euclidien qui ouvre un portail transdimensionnel et libère un démon qui ressemble à Ribéry.

A noter que ce jeu est très bien car on peut s’amuser à tacler Cristiano Ronaldo et lui casser les jambes sans risquer de terminer au poste de police.

  • Enfin, Mario Kart 8 a été prêté 104 fois. 104 fois c’est nul, méprisons ce loser.

Top 3 des jeux de société !

Et oui ! 2016 fut aussi l’année de la démocratisation du jeu de société en bibliothèque ! Enfin, dans la nôtre toujours ! Vous fûtes nombreux à venir jouer au « Stop » ou aux « Kaplas » mais le top revient à :

  • Le « kit A » qui contient notamment des raquettes de ping-pong. Le ping-pong a été fort joué cet été sur l’esplanade et j’ai moi-même pu personnellement exploser bon nombre d’usagers de type enfant à ce jeu.
  • Le jeu « quatre en ligne » qui consiste à aligner des pions de même couleurs et le premier qui en aligne quatre a gagné.
  • Le flipper foot, subtile alliance contre-nature de Flipper et du foot.
Ce dauphin, un être méprisable, vient de voler la balle d'un de nos usagers préféré et en plus ça le fait marrer. Fumier.

Ce dauphin, un être méprisable, vient de voler la balle d’un de nos usagers préféré et en plus ça le fait marrer. Fumier.

 Top 3 des documents qu’on n’a pas achetés.

Un top dont l’utilité vous semblera toute relative, j’en conviens, mais qui a droit  à une certaine visibilité. Stop à l’utilitarisme primaire !

  • Top Chef. Top chef est une émission culinaire diffusée sur la sixième chaîne. Étant donné que c’est une émission, il nous a été impossible de l’acquérir. Sans compter que le chef fait de la boxe et est un peu effrayant.
  • Top Gun. Un film avec Tom Cruise mal incrusté dans un avion. Ce n’est pas un très bon film mais c’est une sorte de classique. A noter que je trouve à titre personnel Tom Cruise assez mignon dans le film.
  • Tom Hardy. Tom Hardy n’est pas un document et il ne contient pas de top mais j’aime Tom Hardy alors je voulais Casey Affleck son nom quelque part.

Top 3 des bibliothécaires :

  • Allons, ne nous abaissons pas à ce genre de choses.
  • Toutefois, l’agent en poste au deuxième le 10 février à 14h30 n’a clairement pas démérité.
  • L’agent K et l’agent J ne sont pas mauvais non plus. Notamment dans Library’s Men in Black.

Top 3 des DVD volés cette année :

Le vol de DVD est en forte recrudescence cette année après une période plus calme. Quand on sait que le vol de DVD a sauté de 40 000% par rapport au Haut Moyen-âge, on est en droit de se dire la bibliothéconomie est en pleine déliquescence. Parfaitement.

  • Only Lovers left alive de Jim Jarmush. On ne sait pas trop si ce DVD a été volé en 2016 ou avant mais en tout cas il a fait plus de 36 prêts avant son ignominieux enlèvement. Si la personne qui l’a pris me lit qu’elle le rende immédiatement !
  • Les rois du désert avec George Clooney. Un film qui se passe donc dans le désert. Je me souviens que je m’étais ennuyé mais ça ne justifie pas qu’on puisse le voler.
  • Le dernier James Bond de Daniel Craig et d’ailleurs on sent qu’il était sur le départ tellement il n’est pas investi. Ce n’est pas bien Daniel. En plus, il a pris du ventre. Toujours est-il qu’on aimerait récupérer le DVD.
Avec le vol du DVD Daniel va pouvoir revenir à sa passion première : sosie de Vladimir Poutine.

Avec le vol du DVD, Daniel va pouvoir revenir à sa passion première : sosie de Vladimir Poutine.

 BONUS ! Top 3 des étages de la bibliothèque !

  • Le Rez-de-chaussée. Le Rez-de-chaussée n’est pas mauvais du tout puisque pas moins de 100% des usagers l’ont emprunté au moins deux fois cette année. C’est remarquable. Cela dit, c’est sans doute aussi parce que c’est là que se trouve la porte d’entrée.

Notons qu’on y a installé une petite table thématique avec exposition d’ouvrages tous les mois qu’il serait pas mal que vous veniez emprunter !

  • Le premier. Le premier est toujours top. Attention toutefois ! Nous l’avons récemment transformé fort habilement. Si vous n’y prenez pas garde vous pourriez bien emprunter par mégarde un livre d’art ou pire, d’histoire, en lieu et place de la BD que vous cherchiez.
  • Le deuxième. Mon favori personnel. Le deuxième est maintenant équipé de fenêtres de type châssis qu’on peut ouvrir à distance grâce à une télécommande. C’est assez magnifique. On y trouve également des DVD, des romans, des jeux vidéo et toute une salle réservée aux enfants qu’on aura tôt fait d’éviter.
  • Le bonus du bonus : l’étage secret ! Vous avez peut-être remarqué que dans l’ascenseur de notre bibliothèque adorée un mystérieux étage secret n’était accessible que grâce à une clef ! Cet « ES » a enfin accepté de se livrer et de vous révéler tous ses secret en exclu planétaire sur notre blog. En réalité, si vous tournez la clef idoine dans la serrure en question, vous accéderez au septième niveau des Enfers, peuplé par les plus abominablement vils Démons qui aient jamais vécu : les bibliothécaires. Vous passerez alors une éternité de souffrance avec des êtres cauchemardesques qui vous crient « chut » dans les oreilles et vous pourchassent avec des factures de pénalités de retard. brrrr.

Olivier.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share

Genre et mixité dans l’espace jeu vidéo

Article un peu spécial pour une fois, nous laissons la main à Colin Sidre, qui nous livre son impression et son point de vue sur le jeu vidéo dans notre bibliothèque :

Dans le cadre d’un stage de trois semaines réalisé à la bibliothèque Václav Havel, j’ai pu réfléchir à la problématique du genre et du jeu vidéo, et à la question de la mixité dans l’espace jeu vidéo de la bibliothèque. Cet article est un retour sur plusieurs réflexions que j’ai pu mener, et propositions que j’ai pu faire à l’établissement.

Les dernières années ont vu se multiplier les questionnements sur la question du genre dans le jeu vidéo, en particulier les réflexions sur la place des femmes dans les jeux et dans l’industrie. Dans un très gros dossier paru en ligne il y a quelques années, la blogueuse et développeuse Mar_Lard mettait l’accent sur l’importance du sexisme dans les communautés de joueurs, ou dans la manière dont les créateurs de jeux vidéo dépeignent leurs personnages féminins. Ces thématiques restent encore largement d’actualité aujourd’hui : les derniers mois ont vu de vastes campagnes de harcèlement en ligne être lancées, aux États-Unis, contre des développeuses ou des critiques qui réfléchissent à la place des femmes dans le jeu vidéo.

Lire la suite

Share

Expérimentez le jeu vidéo

Voilà maintenant un peu plus d’un an que la bibliothèque a ouvert ses portes. Attendu au tournant sur les jeux vidéo, nous avons développé tout un tas d’animations et de partenariats sans vraiment rentrer dans un thème précis. C’est aujourd’hui chose faite avec le cycle, deux points, ouvrez les guillemets Expérimentez le jeu vidéo.

012201221859674-c2-photo-oYToxOntzOjU6ImNvbG9yIjtzOjU6IndoaXRlIjt9-fiche-jeux-cheval-poney-mon-haras

Vous ne tirerez rien de bon de cette expérience par exemple

 

Le cycle aura pour but d’appréhender le jeu vidéo sous un autre angle, en montrant la diversité des créations et en offrant des perspectives différentes.
Ce coup-ci, on va moins jouer (un peu tout de même faut pas déconner), on va plus parler, tester, théoriser, échanger ensemble.

De fin janvier à fin mars la bibliothèque accueillera différents intervenants, pour des thématiques variées. Nous aurons une Masterclass autour de la pratique du Speedrun (c’est quoi ce mot barbare ?), une conférence intitulée « Jouer un peu, beaucoup, beaucoup trop », une exposition jouable (je vous avais dit qu’on jouerait) des étudiants de Isart Digital et nous finirons avec les jeux alternatifs du collectif Alineaire (que nous avons déjà reçu à la bibliothèque il y a quelques mois).

Et la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que c’est gratuit !

Venez, on va se marrer.

Share

Journal de bord d’une mission au Rwanda #3

P1050810
Ici tout se passe bien, la formation suit son court et les choses prennent forme.
Nous avons travaillé les premières étapes de création d’un fonds : poldoc & volumétrie, installation d’un espace, puis recherche documentaire de jeux … Un vaste programme !

Demain on doit attaquer la question de la formation, des partenariats, du service public et mettre en place un calendrier pour clôturer tout ça !

J’espère ne pas trop assommer mes collègues, surtout après les riches repas que l’on fait ! Pour vous donner une petite idée de mon assiette ce midi : riz, bananes sautées (super bon), poulet au épices, petits pois & carottes, le tout arrosé d’une super sauce tomate.
C’est vrai que je ne vous ai pas tellement raconté ce que je mange, mais j’ai du mal à mettre de l’ordre dans tout ce que je vis, en substance ça donne : pleins de belles rencontres, pleins de découvertes, pleins de repas différents… Hier soir j’ai goûté une sorte de ragoût à base de tomate et de bananes, c’était délicieux … Il faut que je retrouve cette recette ! (Réservez moi un bon livre de cuisine africaine). 

Ce soir je vais me balader dans un quartier plus ancien, plus populaire que ceux que j’ai vu pour le moment, ça sera l’occasion de vous raconter comment vit Kigali la nuit !

une petite photo du ciel, qui ici est superbe…
Et de la bibliothèque ! enfin ! J’avais oublié le principal 🙂
j’essayerais de faire plus de photso vendredi matin : j’aurai un moment de libre, pour vous donner des images plus parlantes de la ville.

Au moment ou je vous écrit, le ciel est devenu noir, la température est descendue (ce qui vous ferait bien rire, parce que j’ai presque froid alors qu’il doit bien faire 20°C) … Je vais connaitre mon deuxième orage tropical, et celui là promet !

P1050846

 

Share

Quand tu es stagiaire tu prends cher [Jours 1&2] !

Je m’appelle Sarah, j’ai 14 ans et du 09 décembre au 13 décembre je suis en stage à la bibliothèque Václav Havel. Mes tuteurs sont Géraud et Lisa, bibliothécaires de la bibliothèque. Chaque bibliothécaire travaille dans chaque pôle mais peut avoir une spécialité. Géraud a pour spécialité les jeux vidéo et  Lisa, les activités multimédia.

Lire la suite

Share

Êtes-vous un expert en jeux vidéo d’horreur ?

Quand tous les ouvrages de Junji Itô ont été empruntés, quoi de mieux qu’un bon jeu vidéo pour vivre le grand frisson de la manière la plus immersive possible ? En grande partie dominé par le genre survival-horror, le catalogue horrifique vidéoludique est aussi vaste qu’hétéroclite. Vous pensez être un spécialiste de l’épouvante virtuelle ? Tentez notre quizz et calculez vos résultats pour découvrir si vous méritez vraiment votre licence ès épouvantologie !

 

 

Alors,  « Êtes-vous un expert en jeux vidéo d’horreur ? ». La réponse après le clic !

 Vous trouverez les solutions dans la suite de l’article. Lire la suite

Share

Des jeux sur smartphone pour bronzer à la plage !

Cela fait quelque temps que je n’ai pas écrit sur le blog de la bibliothèque. Manque de temps et d’envie entre autre.
Il est temps de s’y remettre et de parler un peu jeux vidéo sur mobile cette fois-ci. Après tout c’est les vacances (et puis ça vous servira dans le métro à la rentrée tiens !).

toshiba-android-tablette

Android, c’est bien.

 

Lire la suite

Share

Journal de bord d’une mission à Maurice J#2

 Un petit mot pour la deuxième journée  :

  • Beaucoup de réflexions en cours autour de l’utilisation et de la mise en valeur d’un espace de jeux ponctuel : comment associer les usagers à la création de cet espace ? Comment mettre en valeur ou créer des associations autour du jeu ?
  • On a pas mal visité Rose-Hill, la ville où se trouve l’Institut : c’est assez délabré mais très étonnant comme endroit ! Beaucoup de lieux de culte de toutes sortes (temples, églises, mosquées) : on m’explique qu’ici la population est très religieuse.
  • Je discute beaucoup avec le directeur de la bibliothèque, il me fait volontiers visiter, m’explique comment tout ça fonctionne.
  • Ici tout le monde parle en français et en créole, assez déroutant … Je n’ai pas l’impression d’être à l’étranger, je pourrais très bien être dans un DOM, un TOM. Alors que pourtant la langue nationale est l’anglais ! D’ailleurs tous les panneaux sont en anglais…
  • Je découvre aussi que la population d’origine chinoise est très présente à Maurice. Du coup, beaucoup de restaurant chinois 🙂

Rosehill

To be continued.

Share

Du jeu vidéo à l’école ?

Le pôle Jeux vidéo de la bibliothèque Vaclav Havel met en place un partenariat avec le collège Aimé Césaire, voisin de la bibliothèque.

Il s’agit d’une animation pour une classe de 5e SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) qui a débuté le 30 Mai .
Les élèves ont pu découvrir des jeux vidéo au traitement narratif exigeant d’eux des efforts d’imagination durant 3 séances dans leur CDI avec 3 bibliothécaires, la documentaliste et le professeur de français. L’objectif était pour eux de mettre des mots sur leur expérience, de rendre un travail écrit se basant sur des jeux auxquels ils ont peu l’habitude de jouer (Journey, The unfinshed swan, Trine 2 et Rayman Origins).

Ces matinées nous permettent d’établir un premier contact avec une partie de notre futur public adolescent qui est un des axes forts de la future bibliothèque. Dès la rentrée prochaine, nous espérons poursuivre ces rencontres , à la bibliothèque même, avec d’autres classes sur d’autres thèmes, étant donné les bons retours d’expériences des élèves et du personnel d’éducation.

 

Des exemples de jeux proposés :

Journey
Image de prévisualisation YouTube

The Unfished swan
Image de prévisualisation YouTube

Trine 2
Image de prévisualisation YouTube

Share

La Question du jeudi #19

Mis en place sur notre page Facebook,  LA QUESTION DU JEUDI est notre rendez-vous hebdomadaire.
Toutes les semaines, nous vous proposerons une question (dont la réponse n’est pas forcément 42), qui vous permettra de découvrir l’envers du décor de la bibliothèque Václav Havel. Les réponses sont données sur notre blog pour le mardi suivant.

Retour sur notre dix-neuvième question.

Lire la suite

Share

La Question du jeudi #15

Mis en place sur notre page Facebook,  LA QUESTION DU JEUDI est notre rendez-vous hebdomadaire.
Toutes les semaines, nous vous proposerons une question (dont la réponse n’est pas forcément 42), qui vous permettra de découvrir l’envers du décor de la bibliothèque Václav Havel. Les réponses sont données sur notre blog pour le mardi suivant.

Retour sur notre quinzième question. 

Lire la suite

Share

C’est quoi un MOBA ?

MMORPG, FPS, TPS, MOBA, RPG, STR… vous ne comprenez pas ces mots avec trop de consonnes ? S’agit-il de dénominations administratives, de simples sigles médicaux ou bien parle-t-on de jeux vidéo ? Si la dernière proposition est bien la bonne, encore faut-il savoir ce que ces abréviations signifient. Décorticage !

Lire la suite

Share

Y a t il un bibliothécaire dans la salle ?

Dans le précédent article, nous vous parlions de la façon dont le projet s’est construit. Maintenant que la date fatidique approche (celle où nous allons emménager pour de vrai dans nos locaux !!!), il est temps de rentrer dans le vif du sujet.

De cette salle, on vous a déjà dit des petites choses :

Oui, mais comment ça se passera ?

Installation de l’espace

On a le luxe d’avoir une bibliothèque prévue avec du jeu vidéo, donc un espace isolé : on pourra jouer sans le regard en coin du bibliothécaire qui vous dira « Chuuuuut » pour ne pas gêner les autres ! Comme la salle a de belles parois vitrées, elle sera bien visible et fera à elle-même sa propre pub. 

D’accord, au vu de la photo, il faut avoir une grande capacité à se projeter dans le temps, mais nous n’avons pas de photo plus récente !

Lire la suite

Share

Retour sur investissement ?

Y a pas à dire, les jeux vidéo sont à la mode dans la petite sphère des bibliothécaires ! Alors même qu’on en est encore qu’au stade des déclarations d’intention, on nous sollicite pour présenter notre projet. Puisqu’on a été le faire à Reims ou Villeurbanne, on peut aussi en causer ici 😉

Ce projet  a commencé à se dessiner au fond d’une petite salle au dernier étage d’une bibliothèque du 5e arrondissement, un moche mois de juillet 2011.

 

Lire la suite

Share

Pépites 2012.

Tandis que la fin de l’année approche à grand pas, à la Bibliothèque Václav Havel, nous avons songé aux évènements qui ont marqué cette année 2012. Beaucoup de choses ont retenu notre attention et certaines valent le détour.
Attention, sérieux s’abstenir.

Lire la suite

Share