John King – White Trash

John King est l’un des auteurs qui a le mieux décrit l’univers des londoniens blancs issus des classes sociales les plus basses. On doit notamment le remercier pour nous avoir appris a apprécié les hooligans grâce à ces précédents ouvrages Football Factory et Skinheads. Cette fois il a décidé de nous raconter une histoire a deux voix : Ruby, jeune infirmière issue de la classe populaire et qui vit dans une misère relative au milieu des drogués et des coups foireux ; M. Jeffreys, médecin riche, de bonne éducation et très cultivé qui vient d’être débarqué dans l’hôpital de la ville (qui ne sera jamais nommée).

Au lieu de dépeindre la dureté de l’univers hospitalier, John King a choisi de consacrer encore une fois son livre à la classe populaire, leurs rêves et conditions de vie, en y superposant une intrigue de thriller qui s’ajoute au fil des chapitres. La narration à deux voix, alternant un style cru et direct pour l’infirmière avec un style plus délicat et aéré pour le nanti, dilue malheureusement le propos social.

Et malheureusement, plus l’intrigue “policière” avance et plus l’on a l’impression de se trouver devant une mauvaise adaptation d’American Psycho.

Thomas

voie des idés

Share