Demandez le programme : la voie des Indés est de retour !

Alors que le cycle culture urbaines est toujours dans les blocs,  la bibliothèque met à l’honneur comme chaque année des livres d’éditeurs indépendants.

Cette année, place à la littérature avec la maison d’édition Le Tripode et à la BD avec Six pieds sous terre.

Six pieds sous Terre

baniere_haute3Comme la plupart des éditeurs nés au début des années 1990, les éditions 6 Pieds sous terre connaissent une origine associative. Au commencement, donc, il y avait une poignée de passionnés (de jeunes auteurs nommés Jean-Philippe Garçon, Jean-Christophe Lopez, Jérôme Sié, Thierry Durand et Yves Jaumain) qui imaginèrent un fanzine, intitulé Jade. En ces temps où l’Internet n’avait pas encore éclos, les fanzines étaient le moyen de propagation de la connaissance de la bande dessinée alternative par excellence.

C’est sur ce terreau fertile, que 6 Pieds a grandi, petit à petit. En 1992, la maison se choisit comme totem un ornithorynque. Au fil de deux décennies, sous la bannière de cet éditeur éclectique, une foule de projets sont nés, empruntant diverses directions.

Le Tripode

logotripode Depuis ses débuts*, la maison d’édition est au service d’auteurs dont elle admire la seule liberté possible : privilégier la sensibilité aux doctrines, le cheminement dissident de l’imaginaire à l’immédiateté du discours.

Le lyrisme de Jacques Abeille, l’exigence de Robert Alexis, l’irrévérence d’Edgar Hilsenrath, l’iconoclasme d’Andrus Kivirähk, l’espièglerie de Jacques Roubaud, la virtuosité de Juan José Saer, le désir sans limite de Goliarda Sapienza, la rigueur de Jonathan Wable, la lucidité de Louis Wolfson ou encore la fantaisie de Fabienne Yvert … voici quelques-uns des regards qui, de façon salutaire, nous sortent de la marche ordinaire du monde.

Exposition 6 pieds sous terre

Capture

Tout, tout, tout vous saurez tout sur l’ornithorinque…

Du 6 au 29 octobre

 A l’occasion de ses 20 ans, la maison d’édition a présenté une sélection de planches originales, accompagnée d’une trame historique concoctée par Fabrice Erre et sur une scénographie de Nicolas Moog. L’occasion de découvrir les particularités de la structure vue de l’intérieur. Un dialogue entre l’objectivité historique et le regard abrupt des auteurs.

Le club des lecteurs reçoit Ali Zamir

Capture2

Ali Zamir

Samedi 15 octobre à 10h30

A l’occasion de sa venue en France à l’automne, le jeune auteur comorien d’Anguille sous roche édité au Tripode vient vous présenter sa bibliothèque idéale dans votre bibliothèque de rêve

Atelier aurasma et cie

xJ4YxfpEK5DsQlQClC2Whg-Aurasma_Primary_Logo_ColSamedi 29 octobre à 10h30

Réalisation de critiques littéraires en réalité augmentée ou sous une autre forme autour de la Voie des indés !

Le club des lecteurs invite les éditions 6 pieds sous terre

Samedi 19 novembre à 10h30
Capture4Découverte et exploration du catalogue de cet éditeur de bandes dessinées à tête d’ornithorynque.

Sieste littéraire

Capture3Samedi 5 novembre à 15h30

Carte blanche au Tripode

Nous vous invitons, le temps d’une pause, d’un goûter, ou d’une après-midi entière, à  voyager en écoutant des textes du Tripode. Des coussins, des transats, des vidéos youtube, des créations sonores et un spectacle filmé n’attendent plus que vous dans la salle du 2e étage.

Et bien sûr, retrouvez toutes nos activités sur Que faire à Paris !

 

Share

Les mordus du manga sélection 8/12 ans.

Ils sont 6 et ils vont vous surprendre. Vous allez rire, frémir, bondir et plein de choses en -ir, mais surtout LIRE. Car oui, ils reviennent ! Les MORDUS DU MANGA nananananaaaaa (imaginez une chanson bien stylée, genre ça). Vous avez surement assisté au club manga du samedi 12 septembre, et si ce n’est pas le cas, c’est comme le spoil, c’est mal – on pense à toi Olivier – mais surtout, si ce n’est pas le cas, séance de rattrapage sur le blog avec la présentation ci-dessous de la sélection 8-12 ans.

N’oubliez pas : après vos lectures, minimum 3 sur les 6 titres proposés, votez dans l’urne à côté de la sélection, il y aura sûrement un petit cadeau pour vous à la fête de clôture 😉

Inséparables (série terminée en 12 tomes)

Lire la suite

Share

Club des lecteurs : un cercle très fermé ?!

Maxime et moi entrions pour la première fois dans le très mystérieux club des lecteurs, c’est-à-dire le sacro saint lieu de ceux qui aiment lire car oui à la bibliothèque il n’y a pas que des jeux video, des ordinateurs et des enfants, il y a aussi des adultes passionnés de littérature !

Lire la suite

Share

Moi ?! Je suis stagiaire.[Jour 4]

Le bureau de Mélanie que l’on m’a prêté pour mon stage

Aujourd’hui, j’ai aussi commencé à 10h. Le vendredi matin, c’est le grand rangement et les stagiaires doivent s’y mettre aussi ! J’ai rangé au premier étage avec Marie et Lisa, bibliothécaires de la bibliothèque Václav Havel et une autre stagiaire, Ketsia. J’ai rangé une partie des bandes dessinés en série, une autre des bandes dessinées one-shot et les mangas +12. Après, j’ai fait une petite pause manga : relecture du manga MairunoVich. Lire la suite

Share

Petite typologie des marque-pages oubliés

 Je ne sais pas si j’ai bien fait de mettre qu’ils étaient « oubliés » dans le titre. C’est un peu triste, voire plombant pour commencer un billet… Reprenons :

Petite typologie des marque-pages

 

Ce nouveau titre me semble plutôt imprécis car cette typologie des marque-pages n’est rendue possible que par la collecte systématique (j’en profite pour remercier mes collègues) des 84 marque-pages oubliés dans les livres de la bibliothèque depuis son ouverture il  y a 9 mois maintenant. Reformulons :

Petite typologie des marque-pages d’après une démarche empirique

 

Maintenant que je suis satisfaite de mon titre, commençons.

 Dans les marque-pages, on distingue deux grands ensembles : les marque-pages (j’entends par là : prévus à cet effet) et les objets détournés que l’on utilise comme marque-pages.

1/ Le marque-page

Le marque-page, le vrai, souvent publicitaire n’est pas le plus intéressant. Mais certains sont plus sophistiqués permettant de marquer deux pages, proposant des images en mouvement… 

058'

Son pendant fait-main recèle de véritables pépites. Il devient personnalisé, nominatif et peut être le support de quelques nouvelles importantes ou déclarations.

059'

 2/ L’objet détourné

Heureusement, certains d’entre vous font preuve d’imagination et pratiquent cet art du détournement des objets, avec parfois quelques idées géniales !

Il y a les billets de concert, les entrées de musée, les tickets de cinéma qui vous désignent comme des cumulards de la culture. Avec un must : le ticket de musée que vous avez ramené de vos vacances, car il n’y a pas de vacances pour votre soif de culture !

051

Il y a aussi les cartes de visite, à partir desquelles on pourrait faire un petit livre avec vos bonnes adresses.

054

On trouve également des titres de transport : un ticket de métro, l’aller-retour Paris-Nantes que vous faites une fois par mois. Ces marque-pages nous laissent entrevoir le nombre de kilomètres que parcourent les livres.

052

Quelques photos de vacances ou cartes postales, avec un pincement au cœur pour les cartes écrites et laissées dans les livres. On se dit que si elles ont été choisies c’est sans doute qu’elles comptaient.

 053057056

Et en vrac, les plus insolites, les plus savoureux :

–          La liste de course écrite sur une feuille de test imprimante (peut-être mon préféré)

–          L’épingle à cheveux qui permet de marquer elle aussi deux pages

–          Le testeur parfum qui ne plaira pas forcément au prochain lecteur

–          Les timbres, cachet de la poste faisant foi

–          Le journal des clients de Groupama

–          L’enveloppe des 3 Suisses

–          Les recettes végé oubliées dans des livres de cuisine vegé

–          Le programme de cérémonie religieuse

 061

 

Je conclurai sur une note très bibliothécaire : merci à tous ceux qui ont oublié ces marque-pages et ne cornent pas les pages !

Sinon, ceux d’entre vous qui auront reconnu leur marque-page, celui avec lequel ils ont partagé tant et tant de lectures, celui qui porte la mémoire de toutes ces lectures inachevées, vous pouvez venir les récupérer au rez-de-chaussée de la bibliothèque ou à défaut en choisir quelques uns.

 

Caroline

Share

Des liseuses dans votre bibliothèque preférée !

Les liseuses arrivent dans les bibliothèques de la Ville et à Václav Havel ! Vous êtes un aventurier du livre et vous êtes prêt à découvrir la lecture numérique ? Vos poils ne se hérissent pas à l’idée de lire sur un appareil électronique ? Ne plus sentir le papier sous vos doigts ne vous fait pas peur ?

Alors venez emprunter une de nos 29 liseuses, et inscrivez-vous à l’un de nos ateliers dédiés pour une découverte et une prise en main accompagnées.

Les liseuses sont empruntables gratuitement pour trois semaines sur présentation de votre carte de bibliothèque. Leur prêt est réservé aux adultes, et en cas d’indisponibilité les liseuses sont réservables.
Des centaines de documents dans votre poche sélectionnés par nos soins :

  • Des listes « Panachées » pour les indécis;
  • Des listes en  « Langues étrangères » (Espagnol, Anglais, Allemand et Italien);
  • Des listes de « Classiques » : les Lumières, le Romantisme, le Classicisme, le Réalisme, le Naturalisme;
  • Des « récits de Voyage »;
  • Les « Classiques de votre enfance »;

Passez d’un monde à l’autre d’un simple clic. Toutes ces sélections sont composées d’œuvres libres de droits ou issues du domaine publique.

Pour accompagner cette nouvelle forme de lecture, nous vous proposons des séances d’initiation à la liseuse.
Vous pourrez  prendre en main la liseuse avec nous mais aussi apprendre à télécharger légalement & faire vos propres sélections.
Vous pouvez vous inscrire aux ateliers auprès des bibliothécaires !

C’est au cours de nos ateliers que vous pourrez le mieux découvrir ces sélections. Nous vous y apprendrons bien sûr à vous servir de l’appareil, mais nous vous aiderons surtout à vous approprier un outil qui vous donnera accès à des milliers de documents patrimoniaux et autres classiques.
Vous pourrez ainsi y faire votre propre sélection en direct, et charger l’appareil vous-même avec des heures et des heures de lecture. Plus encore, nous essaierons de vous ouvrir la porte sur l’univers du libre de droits, en vous présentant différentes sources de livres numériques gratuits.

Share

Notre objectif : vous préparer à la rentrée littéraire !

Souvenez-vous : l’an dernier arrivaient dans les libraires plus de 646 romans, environ 200 romans étrangers traduits et 400 romans français. Cette année, on nous en annonce un peu moins : 555 romans français et étrangers. Même si pour la troisième année consécutive ces chiffres sont en baisse, du point de vue du lecteur cela ressemble toujours à une montagne colossale !

Aussi nous vous proposons de mettre en place des stratégies pour définir votre angle d’approche que vous choisissiez d’en lire le plus possible ou de ne lire que « le meilleur du meilleur » : de quelle manière allez-vous vous y prendre ?… Je dois avouer que nous nous posons à peu près les mêmes questions lorsque nous devons décider quels romans nous achèterons…

La première étape est de faire le test qui vous permettra de savoir quel lecteur vous êtes. Vous pourrez ensuite lire la stratégie que nous vous proposons pour faire face à la rentrée littéraire en fonction de votre profil.

Lien vers le test « quel lecteur êtes-vous? »

Nos conseils pour la rentrée littéraire, si vous avez : Lire la suite

Share

À nous les nuits blanches!

 

Oui, c’est les vacances et, non, vous n’êtes pas pour autant tenus de ne lire que du divertissant, du facile qui ne mobiliserait que le peu de neurones qui n’auraient pas fondus comme glace au soleil comme tous les médias semblent nous y inviter.

Mais, mais, mais, en vacances, on a plus de temps, et, surtout, on peut se coucher plus tard.

Ah, ces moments délicieux où les heures ne nous sont pas comptées, où on peut prolonger la lecture, encore un peu, pour savoir si, enfin, elle va oser lui avouer, si, oui ou non, il va trouver le tueur, si, malgré tout, elle va survire, si, finalement, ils vont se retrouver.  Parfois, le suspens est insoutenable au point de se relever, se faire un café pour tenir le coup, continuer et ignorer le petit jour qui point.

Puisque que pendant ces semaines d’été nous pouvons nous y livrer et éviter ensuite ces matins sombres où vos collègues vous accueillent avec un « t’as l’air crevé toi » voici quelques conseils de lecture qui vous feront perdre la notion du temps.

 

 Dix neuf secondes, Pierre Charras Gallimard 2005

Comment raconter dix neuf secondes en 150 pages ? Dans un compte à rebours incroyable, Pierre Charras ne nous laisse aucun répit. En compagnie de plusieurs voyageurs du RER, de Sandrine et Gabriel en particulier, depuis Nation, un trajet et une fin qui valent bien quelques heures de sommeil en moins. Bon, le seul risque, c’est que vous ne puissiez plus vraiment prendre les transports ensuite sans y penser, à vous de voir.

 

 

On ne s’endort jamais seul, René Frégni Gallimard 2002

Pas étonnant que ce marseillais de cœur, grand ami de Jean Claude Izzo, ex détenu et animateur d’atelier d’écriture à la prison des Baumettes, manie si bien l’évasion. Vous suivrez Antoine dans une quête haletante et émouvante. Comme dans chacun de ses romans, avec tendresse, Frégni nous livre des personnages dont vous vous rappellerez longtemps et non, vous ne vous endormirez pas seul, mais tard, certainement.

 

 

La Religion,Tim Willocks Sonatine 2009

Quoi ? Un roman historique, qui se passe en 1565 et qui me donnerait envie de veiller jusqu’au petit matin ? Ça doit être une erreur, ça ressemble plus à un bon vieux pavé somnifère, non ?  Pas du tout. Cet ébouriffant (et, dans mon cas, je vous assure, ça prend tout son sens…) auteur britannique nous entraine dans une intrigue sombre et passionnée où, en plus, on apprend tout un tas de choses sur les guerres saintes et les chevaliers de l’ordre de Malte. C’est vrai, c’est long, donc il vaut mieux s’organiser : commencer à l’heure de l’apéro, faire une pause avec un repas plein de sucres lents et prévoir éventuellement une petite lumière ou un doudou pour ne pas risquer à certains passages de mourir de trouille. Et la bonne nouvelle c’est que c’est une trilogie et que les aventures de Matthias Tanhauser ne sont pas finies !

 

 

Orgueils et Préjugés, Jane Austen Gallimard 2007

Là, pareil. Vous vous dites : que vient faire ce grand classique de la littérature anglaise dans cet article ? Et pourtant, pour moi, c’est LE livre qu’on ne peut lâcher avant la fin. Du rire, des larmes, des rebondissements et surtout une héroïne qui n’a rien à envier à Lisbeth Salander (Millenium) ou Teresa Mendoza (La Reine du Sud). Acerbe et sans pitié, la critique que fait Jane Austen de la société hypocrite et figée de son temps est d’une modernité étonnante

 

 

Vous l’aurez remarqué, ni flics, ni meurtres, ni enquêtes. Pour ces livres là, vous pouvez compter sur les bons conseils de nos collègues du comité polar.

Vous trouverez bien sur tous ces documents dans les bibliothèques du réseau de la Ville de Paris et bientôt sur nos rayonnages, en espérant que ces quelques suggestions vous plairont et que vous ne nous en voudrez pas trop pour les cernes.

Et vous, votre meilleur souvenir de livre lu en une nuit sans pouvoir vous arrêter?

Florence

Share

A.C.C.E.S. : des bébés et des livres

L’association Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations a été créée en 1982 par trois psychiatres et psychanalystes René Diatkine, Tony Lainé et Marie Bonnafé. Cette association travaille à amener le livre et la lecture auprès de jeunes enfants de 0 à 3 ans dans les quartiers défavorisés. Ses fondateurs ont beaucoup écrit sur les enfants dont l’incontournable Les livres c’est bon pour les bébés.

Tous les deux mois, des séminaires sont organisés à Paris avec des professionnels de l’enfance et de la lecture, auxquels j’assiste depuis février.

Pendant ces séminaires une animatrice explique dans quelle structure elle travaille et relate ses observations faites lors d’une ou plusieurs séances de lecture. Comme lors de nos BHLM, ce n’est pas une seule personne qui lit à 20 enfants, mais plutôt des moments où les enfants prennent des livres et vont vers les adultes pour se faire lire des histoires. Ce qui intéresse l’animatrice, c’est le comportement des enfants avec l’objet-livre ou pendant la lecture, et celui des parents s’ils participent. Marie Bonnafé, psychiatre et psychanalyste, nous explique ainsi l’importance de tel geste (si l’enfant pointe du doigt une des images, s’il lance le livre ou au contraire ne veut pas le lâcher…) ou de telle parole (si l’enfant essaye de répéter un mot…). Nous sommes ensuite  invités à prendre la parole. Lire la suite

Share